Accueil » ACTUALITE » Kinshasa : des travailleurs dans les commerces des indo-pakistanais ont décidé de lever la grève après un accord

Kinshasa : des travailleurs dans les commerces des indo-pakistanais ont décidé de lever la grève après un accord

Après trois jours de grève, les travailleurs des magasins tenus par les indo-pakistanais, libanais, chinois et autres expatriés ont décidé de reprendre le travaille, ce jeudi 14 mars. Cette décision fait suite à un arrangement trouvé entre les grévistes et leurs patrons. Les magasins de ces expatriés sont de nouveau ouverts au grand marché de Kinshasa.

Selon certains travailleurs que nous avons approchés ce matin, un accord aurait été trouvé au sujet de leurs revendications.

« Effectivement, nous nous sommes mis d’accord. Ils ont pris l’engagement d’augmenter nos salaires. Ils pensaient qu’ils allaient continuer à nous exploités et qu’on n’allait pas tenir gain de cause », a déclaré Christian, vendeur dans un établissement de quincaillerie tenus par un sujet indien.

« Il est claire s’ils ne respectent pas leurs engagements, nous allons reprendre la grève. Ils ont promis d’augmenter nos salaires à la fin de ce mois de mars. Si cela ne pas fait, nous allons poser des actes qu’ils vont regretter », a averti Monsieur Jean Claude, vendeur d’une maison spécialisée dans la vente des appareils électroniques.

Cette grève de trois jours a causé notamment une baisse sensible des produits pharmaceutiques sur le marché. Certains détenteurs des pharmacies commençaient déjà à s’inquiéter parce qu’ils n’arrivaient presque plus à répondre aux multiples demandes de la population.

Pour rappel, les travailleurs des magasins tenus par les indo-pakistanais, libanais, chinois et autres expatriés avaient déclenché un mouvement de grève pour exiger l’application du « décret n°18/017 du 22 mai 2018 portant fixation de « SMIG » à 5$ au taux de 1415 FC pour tous les travailleurs du secteur de commerce y compris les travailleurs placés (sous-traitant) 3ème palier 7.075 FC à partir du premier janvier 2019 ». Ils revendiquaient aussi l’amélioration des conditions de travail.

 

DVT-ACTU24.CD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...