Accueil » ACTUALITE » Kinshasa : demander pardon à l’Assemblé provinciale pour saisir après la cour constitutionnelle, démarches contradictoires de Néron Mbungu

Kinshasa : demander pardon à l’Assemblé provinciale pour saisir après la cour constitutionnelle, démarches contradictoires de Néron Mbungu

Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Néron Mbungu a été déchu de son poste le samedi 10 avril par les députés provinciaux, à la suite d’une motion de défiance lancée contre lui pour des propos “dénigrants et irrespectueux” à l’égard de l’organe délibérant.

Le jour de la plénière, l’occasion lui étant donné pour présenter ses moyens de défense, Neron Mbungu qui s’est reconnu coupable a demandé “pardon” aux députés provinciaux, son électorat.

Si quelqu’un parmi vous a été frustré par mes déclarations, je demande pardon, tout en vous laissant libre d’exécuter les textes du règlement intérieur“, a dit Neron Mbungu à la tribune de l’Assemblée provinciale.

Malgré son mea-culpa, Neron Mbungu verra la motion contre lui être votée par 33 députés provinciaux sur 35 présents dans la salle. Une abstention et un contre seulement.

Curieusement, le même jour, le vice-gouverneur déchu saisit la cour constitutionnelle pour une requête en inconstitutionnalité, lui qui a reconnu sa culpabilité et a demandé pardon pour ce fait. Une démarche qui ne tient pas debout !

Actu24.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Insécurité à Beni : un autre cheikh et membre de la société civile tué à Mavivi

Un haut cadre de la communauté musulmane a été tué par des hommes armés non ...