Accueil » ACTUALITE » Katumbi et Muzito pour un plan d’actions commun de l’opposition contre le régime Kabila et la CENI (Déclaration)

Katumbi et Muzito pour un plan d’actions commun de l’opposition contre le régime Kabila et la CENI (Déclaration)

Les présidents de Ensemble pour le Changement et du Nouvel Élan ont échangé lundi 3 septembre dernier à Bruxelles au sujet de l’évolution du processus électoral en cours en RDC.

Au terme de leurs discussions, Moïse Katumbi et Adolphe Muzito sont montés au créneau pour fustigier le comportement de la Cour Constitutionnelle dans le traitement des requêtes.

« Les deux leaders ont condamné l’instrumentalisation de la Cour Constitutionnelle qui, pour des raisons politiques, continue à exclure des candidats à l’élection présidentielle », ont-ils déclaré.

L’ancien gouverneur de l’ex Katanga et l’ancien premier ministre de la RDC, ont réaffirmé leur engagement à mettre en œuvre les termes de la déclaration commune de l’opposition politique et des candidats à l’élection présidentielle, en République Démocratique du Congo.

« Les deux présidents ont décidé de mettre en commun leurs efforts afin de poursuivre les contacts avec tous les autres candidats à l’élection présidentielle et les principaux leaders de l’opposition politique, en vue d’organiser dans les meilleurs délais, une réunion visant à mettre en œuvre un plan d’actions commun pour faire échec, au régime de M. Kabila et à la CENI qui, tiennent à confisquer au peuple congolais son pouvoir de choisir librement ses dirigeants », soulignent Katumbi et Muzito.

Ils se sont en définitive, convenus de travailler à l’ébauche d’un programme commun des forces de l’opposition, en vue de dégager un consensus autour de la candidature commune.

Pour rappel, les deux présidents sont officiellement non partants pour les élections générales prévues le 23 décembre prochain.

Moïse Katumbi n’a pas pu rentrer au pays pour déposer sa candidature à cause de ses ennuis avec la justice congolaise et le pouvoir en place. De son côté, Adolphe Muzito a été définitivement écarté de la course par la Cour Constitutionnelle lundi dernier, après avoir introduit une requête suite à son invalidation provisoire par la CENI, pour conflit d’intérêt avec son parti le PALU.

7sur7.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...