Accueil » ACTUALITE » Kasaï-Central : la société civile a protesté samedi contre le terrorisme à Kananga

Kasaï-Central : la société civile a protesté samedi contre le terrorisme à Kananga

Après L’ECiDé de Martin Fayulu et la LUCHA, c’était le tour des organisations du cadre de concertation de la société civile force vive, ONGDH et autres de descendre dans les rues de Kananga samedi 13 février, pour protester contre le terrorisme qui sévit dans cette ville.

Depuis plus de trois mois, la province du Kasaï-central baigne dans une situation d’insécurité sans précédente, les femmes, les jeunes filles sont violés, les hommes torturés les maisons cambriolées… perte en vies humaines, crépitement des balles toutes les nuits par des hommes en uniforme,…

Dans sa lecture du mémorandum, Jean René Tshimanga, président du cadre de concertation de la société civile au Kasaï central, fait des recommandations à chaudes larmes aux différentes personnalités politiques qu’administratives pour qu’ils puissent en concertation trouver des solutions idoines.

Eu égard de ce qui précède, nous recommandons ce qui suit : aux députés nationaux et sénateurs de mener des plaidoyers auprès du gouvernement central afin de trouver des solutions urgentes au problème de l’insécurité à Kananga. Mais aussi, soutenir la justice en province pour faire des procès modèles et que les auteurs de ces actes soient punis sévèrement par la loi, au gouvernement provincial et à la mairie, d’assumer leurs responsabilités et d’être près de la population“, dit-il.

Avant l’organisation et la tenue de cette manifestation pacifique, deux marches du même genre avec les mêmes mobiles ont été réprimées par la police et ont produit des résultats de graves violations des droits de l’homme. Raison pour laquelle les cadres de la société civile exigent l’implication de la communauté internationale dans cette affaire.

À la communauté internationale d’apporter en toute urgence l’assistance aux victimes de cette crise, apporter un appui nécessaire pour mener des enquêtes crédibles afin de poursuivre et punir les coupables. Apporter un appui financier aux organisations de la société civile pour renforcer la culture de la paix dans la population“.

Retenez que cette marche a été réputée pacifique, en même temps sécurisée par la police depuis le début jusqu’à la fin contrairement à celles de l’ECIDE et la Lucha qui ont été réprimées.

Don de Dieu Ntumba à Kananga

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Kinshasa : demander pardon à l’Assemblé provinciale pour saisir après la cour constitutionnelle, démarches contradictoires de Néron Mbungu

Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Néron Mbungu a été déchu de son poste ...