Accueil » ACTUALITE » [Journée internationale pour l’élimination de la fistule obstétrique] Lubumbashi : le Dr Nowa Mutalanga reçoit le titre d’Excellence

[Journée internationale pour l’élimination de la fistule obstétrique] Lubumbashi : le Dr Nowa Mutalanga reçoit le titre d’Excellence

À l’occasion de la commémoration de la journée internationale de l’élimination de la fistule obstétrique célébrée le 23 mai de chaque année,
le Groupe Étoile d’Afrique, une association des hommes et femmes des médias de la RDC, a saisi la balle au bond pour récompenser le Dr Nowa Mutalanga, responsable de la clinique Mama Africa, une structure sanitaire qui prend en charge les femmes qui souffrent de la fistule obstétrique, par les soins gratuits.

À cette circonstance, le coordonnateur du Groupe Étoile d’Afrique, Monsieur Alain Mpunga a dans son mot commencé par saluer l’initiative de la construction de l’œuvre qui s’occupe des femmes fistuleuses.

Alain Mpunga a aussi reconnu le sens du patriotisme avéré et le devoir bien accompli du docteur Nowa dans la matérialisation de ses intentions.

Les mobiles de son engagement dans la lutte pour l’élimination de la fistule obstétrique est de revaloriser les femmes fistuleuses qui sont pour la plupart condamnées à la dépression, à l’isolement social et à une aggravation de la pauvreté.

À son tour, dans son mot de remerciement au groupe Étoile d’Afrique, le Dr Nowa a souligné que beaucoup de paramètres entourent cette chirurgie, parce qu’il y a plusieurs composantes qui entrent en ligne de compte, parmi lesquelles, la composante psycho-sociale et celle matérielle qui nécessite l’appui des partenaires.

Ce titre d’Excellence est le bienvenue dans la mesure où il vient m’encourager et me réconforter en ce moment où le monde entier célèbre la journée internationale de l’élimination de la fistule obstétrique “, a dit le Dr Nowa.

Notion sur la fistule obstétrique

Il s’agit d’une perforation entre le vagin et la vessie ou le rectum, due à un arrêt prolongé du travail en l’absence de soins obstétricaux. Elle provoque une fuite d’urine et/ou de matières fécales par le vagin, et entraîne à plus long terme des problèmes médicaux chroniques ainsi que des problèmes sociaux, étant donné que les femmes qui souffrent de cette affection ont souvent été stigmatisées et marginalisées par la société.

Alain Mpunga

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Procès Kamerhe : plusieurs témoignages en défaveur des prévenus

La Republique démocratique du Congo a connu ce mercredi 03 juin, la troisième audience du ...