Accueil » ACTUALITE » Iracan Gratien sur la tuerie de 161 civils à Beni : « Armons les jeunes conformément aux textes légaux pour protéger nos villages »

Iracan Gratien sur la tuerie de 161 civils à Beni : « Armons les jeunes conformément aux textes légaux pour protéger nos villages »

La situation sécuritaire demeure encore préoccupante dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri sous l’état de siège il y a plus d’une année, et cela, en dépit de la mutualisation des forces FARDC-UPDF. À titre Illustratif, au moins 161 civils ont été par des terroristes de l’ADF dans une durée d’un mois seulement dans le seul territoire de Beni au Nord-Kivu d’après le député national Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa, élu de Goma. En réaction, le député national Iracan Gratien de Saint-Nicolas estime que de pareilles situations pouvaient bien avant, être évité.

Sur son compte Twitter, cet élu de la ville de Bunia en Ituri, appelle à l’identification du peuple congolais et à l’armement des jeunes conformément aux textes légaux notamment l’article 63 de la constitution de la République démocratique du Congo.

« Nous pouvions bien éviter cette perte en vie humaine. Appliquons la loi en vigueur. Identifions notre peuple, armons les jeunes conformément aux textes légaux, pour protéger nos villages » a écrit, Iracan Gratien de Saint-Nicolas, élu de Bunia.

Selon nos sources, dans plus de 17 attaques perpétrées par les ADF dans le territoire de Beni durant 30 jours seulement, ont coûté la vie à 161 civils aux côtés de plusieurs autres portés disparus et des maisons incendiées.

Pour rappel, plus de 24 personnes ont été tuées les journées de samedi et dimanche 26 juin 2021 dans la localité de Mamove à l’ouest de la commune rurale d’Oicha chef-lieu du territoire de Beni au Nord-Kivu.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Attaque de la prison de Kakwangura à Butembo : des morts enregistrés et des prisonniers évadés

La prison centrale de Kakwangura dans la ville de Butembo a été attaquée tôt le ...