Accueil » ACTUALITE » Iracan Gratien : “Ce qui se passe à Beni est une mafia bien orchestrée avec comme centre d’intérêt les activités économiques”

Iracan Gratien : “Ce qui se passe à Beni est une mafia bien orchestrée avec comme centre d’intérêt les activités économiques”

Faisant partie de la forte délégation du ministre national de la défense à Beni, le député national Iracan Gratien de Saint-Nicolas qualifie les tueries répétitives perpétrées par des rebelles ougandais de l’ADF dans cette zone d’une mafia bien organisée et visant à bloquer toutes les activités de la population locale plus particulièrement les activités économiques considérées comme socle du développement.

Cet élu de la ville de Bunia en Ituri, qui salue les bravoures des éléments des FARDC engagés dans la traque de la nébuleuse rébellion ADF, a au cours d’une interview accordée à la presse de Benicienne ce dimanche 27 septembre 2020, estimé que les ADF toujours actifs dans cette partie de la province du Nord-Kivu, font un trafic énorme sur certains produits agricoles en collaboration avec quelques hommes d’affaires.

Il croit cependant, qu’une grande mobilisation et/ou participation communautaire appuyée par l’armée régulière, peut permettre l’éradication rapide et définitive du phénomène ADF. Il rejette en outre, l’hypothèse, selon laquelle il aurait un plan de balkanisation de cette partie du pays.

J’ai fait l’analyse, j’ai écouté la population et l’armée et j’ai fait l’autocritique, je pense que nous ne sommes pas face à une situation de balkanisation. Ce qui se passe à Beni est une mafia qui est bien orchestrée avec comme centre d’intérêt les activités économiques. Le centre d’intérêt, c’est la culture du cacao. Cela attire la complicité de gens qui viennent de l’extérieur du pays et des autochtones qui collaborent avec ces derniers pour l’exploitation du cacao de la pauvre population. Nous avons analysé que les ADF qui sont là, font un trafic énorme sur les produit cacao avec la complicité de certains hommes d’affaires et autres. L’armée a fait ce qu’elle devait faire, mais beaucoup reste à réaliser pour stabiliser ce coin de notée pays ” a dit à ACTU24.CD, le député national Iracan Gratien de Saint-Nicolas élu de Bunia.

De son côté, Aimé Ngoy Mukena, ministre national de la défense, a samedi 26 septembre 2020 à l’occasion de la remise officielle de l’axe routier Mbau-Kamango à l’autorité civile, rassuré que les forces armées congolaises seront très attentives à toute éventualité des ADF sur cet axe.

“…Les ADF que vous avez vu, vous ne les verrez plus jamais ici. Ils peuvent tenter de venir, mais nous allons toujours les repousser jusqu’à leur denier retranchement” a-t-il dit à la presse locale.

Notons qu’en dépit du déroulement des opérations militaires dites de taille dans la région de Beni, la situation sécuritaire demeure toujours préoccupante. Elle est caractérisée par des tueries sanglantes dans presque tous les coins de Beni ville et territoire. Situation qui a depuis plusieurs années impacté négativement sur le développement de cette partie du partie et sur la vie socio-économique de la population locale. 

Elias Aungama, à Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Prestation de serment de trois juges : “hier, on avait la justice de Kabila, nous ne souhaitons pas avoir la justice de Tshisekedi, mais une justice indépendante” (Patrick Mundeke)

Réagissant sur la prestation de serment de trois nouveaux juges membres de la cour constitutionnelle, ...