Accueil » ACTUALITE » Insécurité en RDC : “Des dirigeants non élus n’ont pas de compte à rendre au peuple”, clame Martin Fayulu

Insécurité en RDC : “Des dirigeants non élus n’ont pas de compte à rendre au peuple”, clame Martin Fayulu

L’opposant congolais Martin Fayulu Madidi initiateur du fameux combat de la “vérité des urnes”, ne cesse de réagir face à la situation sécuritaire qui demeure alarmante sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo, dans la partie Est en particulier. Il estime que de dirigeants qu’il juge de non élus, sont non redevables au peuple marginalisé depuis plusieurs années. 

Dans une publication sur son compte Twitter, le candidat malheureux à la présidentielle de 2018, estime que l’illégitimité des institutions et de leurs animateurs serait l’une des causes primordiales de la persistance de l’insécurité dans toutes les provinces de l’Est de la RDC. 

Tant que nous ne résoudrons pas le problème de légitimité des institutions et de leurs animateurs, la paix et le développement seront toujours utopiques. Des dirigeants non élus n’ont pas de compte à rendre au peuple. Ils rendent compte à ceux qui les nomment”, a écrit Martin Fayulu sur son compte Twitter.

Notons que les provinces de l’Ituri, du Nord et Sud-kivu font face depuis plusieurs années, à une insécurité grandissante caractérisée par des tueries récurrentes aux côtés de plusieurs violations de droits humains.

Elias Aungama

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Prestation de serment des trois juges : Puis Muabilu réprimandé par son regroupement politique

Le regroupement politique Alliance pour l’avenir (AA/a) dont Puis Muabilu fait partie, a tenu une ...