Accueil » ACTUALITE » Insécurité en Ituri : le député Iracan Gratien menace d’initier une action en justice contre le ministre national de la défense

Insécurité en Ituri : le député Iracan Gratien menace d’initier une action en justice contre le ministre national de la défense

Le député national Iracan Gratien de Saint-Nicolas, rappelle au ministre de la Défense nationale, que le premier ministre a par sa lettre du 12 octobre dernier, ordonné que les forces de sécurité s’engage à protéger les civils victimes des atrocités rebelles dans la province de l’Ituri en général, ceux des territoires de Djugu et Irumu. Il menace d’initier une action en justice contre le ministre Aimé Ngoy Mukena de la défense suite à la persistance de l’insécurité dans ce coin de la RDC.

Cet élu de Bunia exige d’une part, des enquêtes idoines afin de mettre la main sur les auteurs de récentes tueries perpétrées dans le territoire d’Irumu, et d’autre part, il menace d’initier une action en justice contre le ministre national de la défense et contre le Premier ministre lui-même si rien n’est fait pour mettre fin aux massacres répétitifs des civils dans la province de l’Ituri.

Si les civils continuent à mourir en Ituri, nous allons engager de notre côté, des démarches formelles pour que ces membres du gouvernement irréprochable dans la protection de la population, soient sanctionnés au niveau tant politique que judiciaire. Nous n’allons pas céder, les ituriens n’hésiteront plus à saisir les instances judiciaires pour cette passivité que nous jugeons de complicité flagrante du gouvernement suite à son inaction. Je rappelle au Premier ministre que lui aussi peut être poursuivi en justice pour l’irresponsabilité dans la gestion des affaires d’État.” a dit Iracan Gratien de Saint-Nicolas, élu de Bunia.

Tout en condamnant les tueries perpétrées le week-end dernier entre Bunia et Komanda dans le territoire d’Irumu où plus de dix personnes ont été tuées par des hommes armés encore inconnus, des tueries qui seraient selon nos sources de la région, à la base de déplacements de populations vers des zones supposées sécurisées, le député national Iracan Gratien de Saint-Nicolas appelle la population de l’Ituri en général, celle de territoires touchés par l’activisme de groupes armés, à la vigilance et à la dénonciation de tous mouvements suspects dans la région.

Rappelons que dans une lettre signée le 12 octobre 2020 dont une copie nous est parvenue, Sylvestre Illunga, Premier ministre a instruit le chef d’état-major des FARDC d’initier immédiatement des investigations criminelles sur les fameuses allégations des meurtres, enlèvement, pillages et autres violations de droits humains dans cette partie du pays.

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Nord-Kivu : chiffré à près de 91 millions de dollars, le projet d’édit budgétaire 2021 est jugé recevable par l’organe délibérant

L’assemblée provinciale du Nord-Kivu a examiné le projet d’édit budgétaire exercice 2021 du gouvernement provincial ...