Accueil » ACTUALITE » Insécurité au Nord-Kivu : « les questions sécuritaires nous préoccupent et les FARDC doivent monter en puissance » (Josué Mufula)

Insécurité au Nord-Kivu : « les questions sécuritaires nous préoccupent et les FARDC doivent monter en puissance » (Josué Mufula)

Le député national Josué Mufula insiste sur la prise en compte de ses deux propositions de lois notamment celle modifiant et complétant la loi no11/012 du 11 août 2011 portant organisation et fonctionnement des forces armées de la République démocratique du Congo et celle de la modification de loi portant statut du militaire. Il se dit très préoccupé par la situation sécuritaire qui prévaut dans ce coin de la RDC en dépit des efforts consentis de part et d’autre.

Dans une interview accordée à la presse ce mardi 16 août 2022 lors de son arrivée pour ses vacances parlementaires à Goma, sa base électorale, le député national Josué Mufula qui a décrié la situation sécuritaire qui ne cesse de se détériorer dans la région ; a insisté sur la prise en compte de ces deux propositions de loi afin de pallier à certains défis au sein des forces armées de la République démocratique du Congo FARDC, pour combattre efficacement tous les groupes armés qui sèment terreur et désolation dans cette partie Orientale du pays.

« J’ai toujours insisté sur la loi de programmation militaire au sein de l’Assemblée nationale, cette loi qui était dans le tiroir du gouvernement, mais avec la loi d’habilitation, on a intégré cette matière dans les initiatives qui seront prises par le gouvernement à notre absence. C’est une loi qui pourra finalement donner assez des moyens à nos FARDC par ce que sans les moyens, il sera difficile de réaliser les résultats escomptés surtout par l’état de siège » a-t-il indiqué.

À lui d’ajouter :

« Entant que député surtout membre de la commission Défense et Sécurité, les questions sécuritaires de chez nous, nous préoccupent et nos FARDC doivent absolument monter en puissance et devenir une armée forte. J’ai proposé également la modification de la loi portant statut du militaire pour qu’il ait certains avantages liés à la profession sous le drapeau. Tant qu’on ne prendra pas compte de ces deux lois, nous continuerons à patauger et il n’y aura aucune solution » a précisé Josué Mufula élu de Goma.

Il en a profité de l’occasion pour adresser ses sincères condoléances aux familles récemment touchées par les bavures de la Monusco lors des manifestations exigeant le départ de cette mission Onusienne du sol congolais.

Durant ses vacances parlementaires dans le chef-lieu du Nord-Kivu, Josué Mufula précise qu’il est aussi prévue l’évaluation et le suivi des activités des sinistrés de l’éruption du volcan Nyiragongo bénéficiaires des microcrédits de sa part.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...