Accueil » ACTUALITE » Insécurité à Beni : Tembos Yotama s’inscrit en faux contre les propos du président de l’AN

Insécurité à Beni : Tembos Yotama s’inscrit en faux contre les propos du président de l’AN

Le député national Tembos Yotama fustige les propos tenus par Mbosso N’kodia, président de l’Assemblée nationale aux recommandations des élus de la province du grand Kivu en général, ceux de la partie nord en particulier quant à ce qui concerne la situation sécuritaire qui prévaut dans ce coin du pays.

Dans une interview accordée à ACTU24.CD, cet élu de la ville de Butembo juge ces propos des « révoltants ».

Tembos Yotama estime que le président de l’organe délibérant semble pointé du doigt les élus de la province du Nord-Kivu d’être complices dans la persistance de l’insécurité dans cette partie de la République démocratique du Congo.

“C’est une veille recette inculquée par la Kabilie, qui présentait des victimes comme des bourreaux, auteurs de leurs propres souffrances” a-t-il dit.

Navré par ces propos qu’il qualifie de choquants, ce parlementaire invite ses collègues du Nord-Kivu et ceux qui reste du pays touchés par le calvaire que traversent les populations de la région de Beni ; à sécher les activités parlementaires et rejoindre leurs bases électorales afin de montrer que la question de sécuritaire à Beni nécessite une attention particulière suivie d’une solidarité non seulement Nationale, mais aussi internationale.

À cette occasion, Tembos Yotama appelle de nouveau la communauté internationale représentée en RDC par la Monusco à prendre au sérieux la question de Beni afin d’y trouver aux côtés des FARDC, des solutions satisfaisantes.

Interpellé par les députés sur la situation sécuritaire toujours morose dans la partie Est du pays notamment à Beni, Christophe Mbosso N’kodia a demandé à ces derniers de “quitter les groupes armés”.

Elias Aungama, à Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Kinshasa : demander pardon à l’Assemblé provinciale pour saisir après la cour constitutionnelle, démarches contradictoires de Néron Mbungu

Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Néron Mbungu a été déchu de son poste ...