Accueil » ACTUALITE » Inhumation des eco-gardes tués à Rumangabo : des derniers hommages rendus

Inhumation des eco-gardes tués à Rumangabo : des derniers hommages rendus

Des autorités politico-administratives et civiles ont rendus leurs derniers hommages aux écogardes tués vendredi 24 avril dernier, dans une embuscade leur tendue par des rebelles des forces Démocratiques pour la libération du Rwanda(FDLR) au niveau de Rumangabo sur la route Goma-Rutshuru au Nord-Kivu 

Le gouverneur de province, Carly Nzanzu Kasivita et le président l’Assemblée provinciale, Robert Seninga aux côtés de plusieurs autres personnalités militaires et policières, ont répondus présents à la cérémonie d’exposition des corps à la morgue de l’hôpital de Keshero, afin de rendre leurs derniers hommages à ces vaillants éléments de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature(ICCN) en déposant des gerbes des fleurs aux cercueils de ces derniers.

Pour maître Oliver Bayimuke environnementaliste de son état, qui fustige cet acte ignoble attribué à des rebelles des FDLR, ces tueries ne vont pas décourager les écogardes, qui se donnent pour la protection du parc national de Virunga.

L’irréparable est arrivé, ce qui vient d’arriver à l’équipe de protection de l’environnement au Nord-Kivu, est une situation catastrophique. Ils ont mené un bon combat pour la protection du parc des Virunga et pour les honorer, nous avons l’obligation de continuer le combat de protection de notre environnement. Cette situation ne va pas désarmer les défenseurs de ce patrimoine. Nous sommes sereins et nous souhaitons le renforcement de l’effectif pour la protection de cette richesse du pays” a-t-il dit à Actu24.CD 

Emmanuel de Mérode, Directeur du parc national des Virunga qui condamne ces actes de sabotage, adresse ses condoléances à toutes les familles éprouvées.

Rappelons qu’un convoi de l’ICCN était tombée dans une embuscade des rebelles des FDLR à Rumangabo sur la route Goma-Rutshuru, avec un bilan de 17 morts dont 12 écogardes, 1 chauffeur et 4 passagers à bord d’une jeep. C’est sous une forte émotion des membres de familles, amis et connaissance que six corps ont été inhumés dans les heures d’après-midi au cimetière de Makao situé dans le territoire de Nyiragongo, entrée nord de la ville de Goma. D’autres seront inhumés à Beni, Butembo et Rutshuru.

Elias Aungama, à Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

UNIKIN : les esprits se calment petit à petit, après une vive tension ce matin

Le calme semble revenir à l’Université de Kinshasa et ses environs, après des vives tensions ...