Accueil » ACTUALITE » Incendie de 16 véhicules à Irumu/Ituri : un député exige l’arrestation du chef d’état-major des FARDC et le limogeage des gouverneurs militaires

Incendie de 16 véhicules à Irumu/Ituri : un député exige l’arrestation du chef d’état-major des FARDC et le limogeage des gouverneurs militaires

Le député national Iracan Gratien de Saint-Nicolas déplore l’attaque mercredi 1er septembre 2021 ciblant un convoi civil sous escorte militaire sur l’axe routier Komanda-Luna en province de l’Ituri en direction de la province du Nord-Kivu en plein état de siège.

En réaction le député national Iracan Gratien de Saint-Nicolas qui dresse un bilan de 13 morts, plus de 80 autres personnes enlevées par l’ennemi et 16 véhicules incendiés ; exige l’arrestation immédiate du chef d’état-major des forces armées de la République démocratique du Congo FARDC.

L’élu de la ville de Bunia chef-lieu de la province de l’Ituri, précise que ce dernier a gravement failli dans sa mission régalienne.

Dans une interview accordée à nos confrères de Top Congo Fm ce jeudi 2 septembre 2021, ce député national membre de la commission Défense et Sécurité de l’organe délibérant, a appelé également au limogeage de deux Gouverneurs militaires installés dans les deux provinces concernées par cette mesure exceptionnelle et qu’ils soient tous traduits en justice selon lui, pour complicité et haute trahison.

“C’est inacceptable qu’un convoi soit disant sécurisé échappe au contrôle des FARDC. Nous demandons au chef de l’État, l’arrestation immédiate du chef de l’état-major général des FARDC et le limogeage de deux Gouverneurs militaires du Nord-Kivu et de l’Ituri” a exigé Iracan Gratien élu national de Bunia.

Navré par la persistance des tueries dans la partie Orientale de la RDC, ce parlementaire fait savoir qu’au cas contraire, la population de ces deux provinces sous l’état de siège, va entamer des actions pacifiques dans le souci d’appeler l’exécutif national à prendre ses responsabilités.

“Les deux provinces sous l’état de siège ont besoin de cadres compétents et responsables pour leur gestion. L’Ituri et le Nord-Kivu vont bientôt déclencher une série d’actions conformément à la constitution dans le but de contraindre le gouvernement à s’assumer face à ses responsabilités” a-t-il ajouté.

Pendant que l’Assemblée nationale et le sénat ont autorisé la prorogation pour la septième fois de suite, de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, la situation sécuritaire et humanitaire demeurent selon plusieurs sources, précaires et les actes rebelles s’accentuent.

Le récent cas remonte l’après-midi de ce jeudi 02 septembre 2021, au village Ndalya, dans la chefferie des Walese Vonkutu, en territoire d’Irumu, dans la province de l’Ituri. Ici, les rebelles ADF ont tendue une embuscade au cours de laquelle, ils ont tué deux civils et incendié deux motos selon la société civile locale.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

État de siège à Butembo : tentative de spoliation d’une partie de l’avenue de l’église par le maire policier, manœuvre dénoncée par un parlementaire

Le député provincial Mbenze Yotama dénonce ce qu’il qualifie de spoliation d’une partie de l’avenue ...