Accueil » ACTUALITE » « Il y a eu 77 personnes qui ont été égorgées », les élus du Nord-Kivu évaluent la situation sécuritaire avec Jeanine Mabunda

« Il y a eu 77 personnes qui ont été égorgées », les élus du Nord-Kivu évaluent la situation sécuritaire avec Jeanine Mabunda

Quatre mois après la mission effectuée à l’est du pays, dans la région de Kivu jusqu’en Ituri, et particulièrement à Beni où certains groupes armés demeurent actifs et continuent à endeuillée les populations, la présidente de l’Assemblée nationale a échangé jeudi avec les députés nationaux ressortissants du Nord-Kivu. Il était question d’évaluer la situation sécuritaire. Face à la pressea après la rencontre, les députés font état de tueries, assassinats et enlèvement qui persistent. Ils estiment que « la situation s’est empirée. »

Jeanine Mabunda a quand à elle promis de multiplier ce genre de rencontres pour continuer à rechercher des solutions appropriées et durables contre l’insécurité devenue endémique dans le Nord-Kivu. Les élus résument.

« Vous savez pendant les vacances passées, notre présidente et nous-mêmes, nous avions effectué une mission à Beni. Elle était partie jusqu’à en Ituri, à Bukavu. Aujourd’hui il s’est agit d’évaluer qu’est-ce qui s’est passé après cette tournée là. Il s’observe malheureusement que depuis que nous sommes partis de Béni et même en Ituri, la situation s’est fortement empirée. Par exemple pour ne citer que ce qui s’est passé il n’y a pas longtemps. Durant trois jours soit du dimanche à lundi, il y a eu 77 personnes qui ont été égorgées, il y a eu une affaire de 120 personnes qui ont été kidnappées. La situation est tellement grave. Au-delà de cela nous avons constaté qu’il y a une défaillance criante dans le chef de l’animateur de l’actuel ministère de la défense. Nous avons partagé cette inquiétude avec notre présidente », s’est longuement fendu le député Paul Mohindo.

Pour conclure, « et nous avons également démontré combien la situation de Béni semble être aux oubliettes… Dans cette situation, les députés ont décidé d’exprimer ouvertement à la présidente leur volonté de vouloir agir conformément à la loi par rapport à tous ceux qui ont été incapable d’assumer leur propre responsabilité ».

TAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

RDC : le ministre Tunda Ya Kasende n’a pas démissionné

Le vice-premier ministre en charge de la Justice, Celestin Tunda Ya Kasende n’a pas déposé ...