Accueil » ACTUALITE » H. Mova : « Il y a un certain nombre d’opérations sans lesquelles on ne peut pas garantir que le dimanche 23 déc. y aura élections » (Tripartite)

H. Mova : « Il y a un certain nombre d’opérations sans lesquelles on ne peut pas garantir que le dimanche 23 déc. y aura élections » (Tripartite)

Le processus électoral c’est aussi l’aspect sécuritaire. C’est dans ce cadre que le vice-Premier ministre en charge de l’intérieur et sécurité a, devant les participants à la Tripartite lundi 16 juillet dernier, démontré la complexité du processus électoral, surtout dans son volet sécuritaire.

Pour Henri Mova Sakanyi, les élections c’est pas seulement aller dans l’urne mais il y a aussi d’autres facteurs importants à ne pas négliger.

« Il y a un certain nombre d’opérations sans lesquelles on ne peut pas garantir que le dimanche 23 décembre il y aura élections », a indiqué le VPM de l’intérieur.

Pour mieux illustrer ses propos, il a pris l’exemple d’un tremblement de terre qui surviendrait le jour du vote. Et dans ce cas, il n’y aura pas logiquement élections selon lui.

« Je prends un cas extrême qui n’aura peut-être pas lieu mais nous sommes dans l’obligation de penser l’impensable », a-t-il souligné.

Autre facteur, c’est la sécurisation des différents bureaux de vote que la CENI installera partout dans le pays. Et à ce sujet, le ministre de l’intérieur a souligné la nécessité de former très rapidement de nouveaux policiers, afin de répondre à l’exigence de la loi, qui voudrait à ce qu’il y ait 2 policiers par bureaux de vote.

Le numéro 3 du gouvernement a également souligné en dehors de la mission régalienne de la police, les tâches que cette dernière devra accomplir tout au long de ce processus. Il s’agit entre autres :

– De sécuriser la CENI et son personnel,
– De sécuriser la campagne électorale ainsi que les candidats,
– D’assurer la garde des centres de vote et de dépouille des résultats…

« Il y aura certainement des problèmes, il y en a et nous essayons de les résoudre mais pour le moment, le processus électoral avance normalement », a conclu Henri Mova.

Jephté Kitsita

7sur7.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...