Accueil » ACTUALITE » Gouverneurs des provinces ; sous quel label politique ?

Gouverneurs des provinces ; sous quel label politique ?

Soutenus et élus par des grands électeurs de leurs familles politiques, 17 provinces sont raflés par le FCC de l’ancien président Joseph Kabila. C’était très prévisible d’autant plus que, lors des élections des députés provinciaux au mois de décembre 2018, le FCC avait, contre toute attente, la majorité par rapport au CACH et à LAMUKA. Que sommes –nous en pâmoison devant notre propre élection ? Le vin est tiré, il faudra donc en boire, dit –on.

Après sa victoire aux élections des sénateurs, le FCC continue à festoyer dans la même logique en ayant la part du lion. Le président Félix, avec son CASH minoritaire à tous les échelons, assiste à un jeu démocratique au gout du vinaigre. Une scène politique qui interpelle des consciences averties et des cœurs pleins d’amour pour la nation. Il faut donc se mettre ensemble et regarder à la même direction pour faire bénéficier au peuple leurs espérances.

Qu’à cela ne tienne, un questionnement surgit dans les esprits des plusieurs au sujet de ces gouverneurs des provinces :

  • Seront- ils redevables à la population ou plutôt aux intérêts égoïstes de leurs sources politiques ?
  • A quel jeu politique vont-ils jouer pour rassurer le peuple de l’alternance tant attendue par le peuple ?
  • N’allons pas nous mordre les doigts pour regretter nos élections législatives nationales et provinciales ?

Au regard de l’article 198 de la Constitution de la République Démocratique du Congo, le Gouvernement provincial est composé d’un Gouverneur, d’un Vice-Gouverneur et des ministres provinciaux. Le Gouverneur et le Vice-Gouverneur sont élus pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois par les députés provinciaux au sein ou en dehors de l’Assemblée provinciale. Ils sont investis par ordonnance du Président de la République.

De ce qui précède, le Gouverneur d’une province doit impérieusement refléter la politique générale de chef de l’Etat. Il est le premier exécutant du programme établi par le gouvernement central au niveau de la province. Par conséquence, en contact direct avec la population, le gouverneur provincial gère les affaires de l’Etat et oriente la population vers une idéologie politique telle que présentée par le Président de la République pour l’intérêt de sa population.

Si les gouvernants provinciaux ne s’appliquent pas selon la vision du chef de l’état, la crise politique plongerait le pays dans des conflits internes indescriptibles. Ce qui doit être évité à tout prix.

Ce que veut la population, c’est la bonne gouvernance qui permettra au peuple de connaître le vrai changement dans leur vie sociale.

JDS-ACTU24.CD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Parti politique : Nadin Mfutila, nouveau secrétaire général de l’ECO

Le président national du parti politique Engagement pour le Congo (ECO), l’ancien gouverneur de la ...