Accueil » ACTUALITE » Goma : le Gouverneur militaire autorise la circulation des moto-taxis jusqu’à 20 h(officiel)

Goma : le Gouverneur militaire autorise la circulation des moto-taxis jusqu’à 20 h(officiel)

Le Gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu vient de prolonger d’une heure la circulation de moto-taxis sur toute l’étendue de la ville volcanique jusqu’à 20 heures locales. 

La décision de l’autorité provinciale est contenue dans un communiqué rendu public ce lundi 10 janvier 2022 et cette décision fait suite d’après nos sources, à la bonne évolution de la situation sécuritaire dans le chef de la province du Nord-Kivu.

“Compte-tenu de l’évolution de la situation sécuritaire dans la ville de Goma après analyse avec le comité provincial de sécurité et tentant compte de la promesse faite à la sollicitation des conducteurs de taxis motos, le gouverneur de province a décidé de prolonger l’heure de la circulation de motos dans la ville de Goma à 20 heures. Toutes les autorités politico-administratives, militaires policières et les services de sécurité doivent veiller au strict respect de cette mesure”  a dit le général de brigade Sylvain Ekenge porte-parole du Gouverneur.

Cette décision tombe alors que la population de la ville de Goma venaient de passer une journée sans taxis voitures et bus. Les conducteurs de ces engins roulants ont exprimé leur mécontentement de la décision prise par l’autorité urbaine leur exigeant de peindre leurs véhicules en couleur jaune afin d’éviter des cas de kidnapping dans la ville d’après le maire policier.

Il sied de rappeler que c’est depuis le 31 août 2021 que le maire policier avait interdit la circulation des motos taxis au-delà de 19 heures locales.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sénat : Matata sur le point de saisir la commission africaine des droits de l’homme pour recouvrir ses immunités

Les démarches sont déjà entamées par les avocats conseils de l’ancien premier ministre Matata Ponyo ...