Accueil » ACTUALITE » Goma : des femmes dans la rue pour décrier les violences dont elles sont victimes

Goma : des femmes dans la rue pour décrier les violences dont elles sont victimes

En marge de la clôture du mois de mars, les femmes réunies au sein du mouvement « TUJITETEYE » sont descendues dans la rue de Goma ce mercredi 31 mars pour dire non aux violences faites aux femmes dans cette partie de la RDC.

Celles-ci renseignent qu’elles font face à plusieurs violations liées notamment à la situation sécuritaire qui prévaut dans la province du Nord-Kivu.

Passy Mubalama, l’une d’elles, soutient que, outre les violences sexuelles des femmes des milieux ruraux, et qui seraient attribuées à des hommes au sein des groupes armés, ces dernières sont aussi victimes des violences conjugales.

Elle propose ainsi, aux institutions provinciales de mettre en place un édit qui contribuera selon elle, à la lutte contre ces actes.

“Nous pensons que c’est très important que le gouvernement s’implique. À Beni par exemple, elles sont tuées, violées de façon horrible, le gouvernement devait se rassurer que la femme est protégée. Les hommes devaient aussi éviter à violer leurs femmes. Taper une femme habitante est une violence et nous en avons assez” a-t-elle dit à ACTU24.CD

Elle estime par ailleurs, que tout doit partir de la pacification de cette région sous menace des groupes armés qui en sont pointés du doigt en premier lieu.

Partie du rond-point Signers, cette manifestation pacifique a eu comme lieu de chute le gouvernorat de la province du Nord-Kivu où elles ont déposer leur mémorandum.

Elias Aungama, à Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Insécurité à Beni : un autre cheikh et membre de la société civile tué à Mavivi

Un haut cadre de la communauté musulmane a été tué par des hommes armés non ...