Accueil » ACTUALITE » Felix Tshisekedi ordonne la suspension de mandataires de certaines entreprises du Portefeuille

Felix Tshisekedi ordonne la suspension de mandataires de certaines entreprises du Portefeuille

Ces informations parviennent à votre rédaction dans la matinée de ce mardi 15 février. Les sources contactées rapportent que le chef de l’État congolais a donné des instructions « très fermes » pour que les mandataires à la tête des entreprises sous la tutelle du ministère du Portefeuille, mis en cause par l’Inspection générale des finances (IGF) pour raisons de mauvaise gestion, soient suspendus.

Il y a peu, une correspondance de l’IGF signée par l’Inspecteur général Jules Alingete et adressée à la ministre du Portefeuille Adèle Kahinda, rappelait l’urgence de cette affaire qui implique entre autres la SCPT, la Sonahydroc, la Regideso…

Une correspondance de rappel souhaitant la réaction de la ministre qui tardait à venir, et qui a quand même répondu. L’IGF avait estimé dans sa lettre que la lenteur ne pouvait permettre un travail de qualité.

« L’absence de votre réaction en tant que responsable des entreprises publiques de l’État risque de consacrer l’impunité dans la gestion publique », disait Alingete qui souhaitait l’accélération de ce dossier. Et la décision du président de la République vient de tomber. Des informations qui nous parviennent alors que la veille il s’est tenu à Kinshasa une réunion interstitutionnelle présidée par le président Tshisekedi.

La rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De passage à Goma, Uhuru Kinyatta appelle à la cessation des hostilités et demeure favorable au dialogue

Après un séjour dans la capitale de la République démocratique du Congo, l’ancien président Kényan, ...