Accueil » ACTUALITE » État de siège : le député Iracan Gratien appelle à la révocation de gouverneurs militaires qu’il accuse de faillir dans la gestion de forces de sécurité à leur disposition

État de siège : le député Iracan Gratien appelle à la révocation de gouverneurs militaires qu’il accuse de faillir dans la gestion de forces de sécurité à leur disposition

Le bureau de l’Assemblée nationale invite les députés nationaux à prendre part à une Plénière lundi prochain dans le cadre de la prorogation pour la onzième fois de l’état de siège décrété par le chef de l’État dans les provinces du Nord-Kivu et Ituri. Pour le député Iracan Gratien de Saint-Nicolas, les multiples prorogations de cette mesure, ne produisent aucun résultat satisfaisant sur le terrain depuis plusieurs mois.

Dans un entretien accordé à ACTU24.CD ce samedi 30 octobre 2021, l’élu de la ville de Bunia chef-lieu de la province de l’Ituri, estime qu’il est opportun que les deux Gouverneurs militaires soient révoqués, car précise-t-il, ils ont failli dans la gestion des forces de sécurité mises en leur responsabilité afin de matérialiser l’état de siège dans leurs juridictions. 

J’ai signé la déclaration du caucus des députés de l’Ituri et du Nord-Kivu, pour ne plus participer à toute séance portant prorogation de l’état de siège jusqu’à ce que les recommandations de la Commission Défense et Sécurité soient mises en application” a écrit Iracan Gratien sur son compte Twitter.

Il appelle cependant, le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi à mettre autour d’une table les députés nationaux de deux provinces concernées par cette mesure exceptionnelle et les deux présidents de l’Assemblée nationale afin d’échanger sur la détérioration d’avantage de la situation sécuritaire dans la partie Orientale de la République démocratique du Congo en dépit des efforts consentis de part et d’autre.

Plusieurs couches sociales que politiques déplorent le regain de l’insécurité dans les deux provinces sous l’état de siège. Cette insécurité demeure caractérisée par des tueries nuit et jour des civils, pillages, incendies des véhicules et maisons aux côtés d’autres violations des droits humains. Des actes attribués aux territoristes des forces démocratiques et alliées ADF.

ACTU24.CD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Trophées en main, Hondi Rugenge champion du Monde de Bodybuilding s’imprègne de dégâts de l’éruption du volcan Nyiragongo

Le champion du Monde 2019 de Bodybuilding est arrivé samedi 20 novembre 2021 dans la ...