Accueil » ACTUALITE » État de siège : Jean-Baptiste Kasekwa peint un tableau sombre et dénonce la 7ème prorogation

État de siège : Jean-Baptiste Kasekwa peint un tableau sombre et dénonce la 7ème prorogation

Le député national Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa invite le bureau de l’Assemblée nationale à procéder à la convocation urgente d’une plénière de présentation et examen du rapport de la commission Défense et Sécurité de cet organe après la deuxième série des auditions des membres du gouvernement central dans le cadre de l’évaluation à mi-parcours de l’état de siège décrété par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri afin d’éradiquer l’insécurite grandissante dans ce coin du pays.

Dans une lettre adressée au bureau Mbosso et dont une copie est parvenue à la rédaction de ACTU24.CD ce lundi 30 août 2021, l’élu de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu, dresse un bilan encore provisoire de plus de 600 civils tués, plusieurs autres portés disparus en 116 jours de l’instauration de l’état de siège.

Soucieux du calvaire non seulement de ses électeurs, mais aussi de la population congolaise en général, Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa dénonce la septième prorogation de cette mesure exceptionnelle par le bureau de l’organe délibérant avant l’examen des conclusions d’évaluation et sans aucun recadrage conséquent à l’issue de l’audition de membres de l’exécutif national.

À la suite de révélations accablantes recueillies par la commission Défense et Sécurité, il se dégage que la persistance de tueries et enlèvements dans les deux provinces, résulte de malversation financière grave et de diverses défaillances criantes auxquelles il convient d’apporter de réponse dans délai” a-t-on lu dans cette lettre.

Ce représentant du peuple au niveau national invite ainsi, le bureau Mbosso à se libérer vis-à-vis de l’évaluation de l’état de siège en convoquant urgemment une plénière de présentation et examen du rapport de la commission Défense et Sécurité afin selon lui, d’exiger au gouvernement congolais, la prise des mesures conséquentes de recadrage sans atermoiements funestes.  

Deux membres du gouvernement Sama Lukonde ont été auditionnés la semaine dernière par la commission Défense et Sécurité de l’Assemblée nationale. Il s’agit notamment des ministre des Finances et du budget afin de savoir comment ont été usés les moyens matériels et financiers débloqués par le gouvernement congolais dans le cadre de l’état de siège décrété dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Notons que les députés nationaux ont adopté en première lecture, ce lundi 30 août 2021 le projet de loi portant prorogation de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. Cette prorogation sera la septième consécutive depuis la proclamation de l’état de siège dans les provinces concernées. Il prend effet à dater du 03 septembre prochain pour 15 jours. Sur 287 votants, 283 députés ont voté OUI, 2 CONTRE et 2 se sont abstenus.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

État de siège à Butembo : tentative de spoliation d’une partie de l’avenue de l’église par le maire policier, manœuvre dénoncée par un parlementaire

Le député provincial Mbenze Yotama dénonce ce qu’il qualifie de spoliation d’une partie de l’avenue ...