Accueil » ACTUALITE » État de siège : depuis Beni, le ministre Julien Paluku prêche le dialogue entre les animateurs et les administrés

État de siège : depuis Beni, le ministre Julien Paluku prêche le dialogue entre les animateurs et les administrés

Faisant partie de la forte délégation du gouvernement congolais avec à sa tete le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde à Beni au Nord-kivu, le ministre de l’industrie recommande aux animateurs de l’état de siège à collaborer efficacement avec leurs administrés afin d’atteindre les objectifs poursuivis notamment le retour de la paix dans la partie Orientale de la République démocratique du Congo.

Dans une interview accordée à la presse, ce mardi 24 août 2021 à Beni, Julien Paluku Kahongya a soutenu que le dialogue est une arme puissante dans l’administration plus particulièrement durant cette période exceptionnelle de l’état de siège.

Il estime que les acteurs sociaux demeurent le socle de la réussite des animateurs de cette mesure d’exception et donc ils doivent les associer dans toutes les démarches visant le rétablissement de la paix, précise-t-il.

Il recommande aux autorités militaires mises en place dans ce cadre, à renforcer leurs stratégies sécuritaires d’une part, et de booster leur mariage avec la population afin d’obtenir des résultats satisfaisants sur le terrain.

 “L’état de siège, c’est l’une de solutions par lesquelles peut venir la paix chez nous et c’est ce que nous voudrons. Le dialogue est une arme importante dans la gestion d’une République. Il n’est pas dit qu’une autorité militaire ne doit pas parler avec les couches sociales. S’ils mènent les opérations seuls, et se limitent seulement aux aspects militaires, tout le monde peut se liguer conte leurs actions et il n’y aura pas la réussite” a-t-il dit.

L’ancien Gouverneur de la province du Nord-Kivu et actuel patron de l’industrie en RDC, estime par ailleurs, que le renseignement fait par la population est l’un des stratégies efficaces pour la réussite d’une quelconque opération. 

“De leur côté, les acteurs sociaux doivent lever la voix et dire là où les autorités doivent corriger et non pas lever la voix pour empêcher les autorités à atteindre leurs objectifs. Il y en a, aussi ceux qui ne veulent pas le retour de la paix ici, car pour eux, ils survivent quand il y a insécurité, on doit faire attention à ces gens” a ajouté Julien Paluku Kahongya.

Il invite cependant, les populations de la région de Beni au Nord-kivu et celle de la province voisine de l’Ituri, de soutenir les démarches du gouvernement central qui selon lui, a le souci de rétablir la paix dans partie Est du pays en dépit de certaines failles enregistrées dans quelques services.

C’est depuis samedi dernier que la délégation gouvernementale est en mission non seulement humanitaire, mais également sécuritaire avec l’évaluation de l’état de siège dans la partie Est du pays notamment dans la province de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

État de siège à Butembo : tentative de spoliation d’une partie de l’avenue de l’église par le maire policier, manœuvre dénoncée par un parlementaire

Le député provincial Mbenze Yotama dénonce ce qu’il qualifie de spoliation d’une partie de l’avenue ...