Accueil » ACTUALITE » État de siège à Butembo : tentative de spoliation d’une partie de l’avenue de l’église par le maire policier, manœuvre dénoncée par un parlementaire

État de siège à Butembo : tentative de spoliation d’une partie de l’avenue de l’église par le maire policier, manœuvre dénoncée par un parlementaire

Le député provincial Mbenze Yotama dénonce ce qu’il qualifie de spoliation d’une partie de l’avenue communément appelée « de l’église » par le maire policier affecté dans la ville de Butembo dans le cadre de l’état de siège décrété par le président de la République Félix Antoine Tshisekedi afin de rétablir la sécurité.

Dans une interview accordée à ACTU24.CD ce lundi 20 septembre 2021, l’élu de Butembo indique que c’est depuis vendredi 10 septembre dernier que l’autorité urbaine a amorcé son projet jugé “d’une tentative de spoliation” sur l’avenue précitée où il a envoyé une équipe de construction.

Navré par la situation et alerté par les propriétaires des bâtiments dans cette partie de la ville de commerciale, Mbenze Yotama est vite allé voir le concerné afin d’en savoir plus. Au cours de leur entretien, le maire de ville n’a pas voulu dévoilé le projet envisagé sur le lieu dans le cadre de ce projet jugé de spoliation, précise notre source.

On est déterminé pour empêcher la construction anarchique des chambrettes sur l’avenue de l’église par le maire de ville de Butembo dans le cadre de l’état de siège. Après avoir consulté les conservateurs de titres immobiliers, nous avons été rassurés que personne ne peut pas construire sur une avenue” a dit Mbenze Yotama tout en déplorant la complicité de certains chefs de services publics.

Ce parlementaire invite toutes les autorités tant policières que militaires mises en place dans le cadre de l’état de siège, à prendre cette affaire au sérieux afin d’éviter une probable tension et/ou soulèvement populaire sur place, suite à cette mission entamée par le maire policier contrairement à sa mission régalienne.

Il en appelle par ailleurs, l’autorité urbaine à allouer ces moyens dans la construction de certains ponts en état de délabrement avancé dans sa juridiction en lieu et place de les perdre dans cette construction anarchiste, car poursuit-il, il sera freiné par la population bubolaise.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Affaire RAM : Sama Lukonde décide de supprimer la taxe pour tous les téléphones G2

Le Premier ministre congolais Jean-Michel Sama Lukonde a décidé de supprimer la taxe de Registre ...