Accueil » ACTUALITE » EPST : voici ce qu’il faut retenir de la réunion présidée par Tony Mwaba à Goma

EPST : voici ce qu’il faut retenir de la réunion présidée par Tony Mwaba à Goma

En séjour dans la province du Nord-Kivu depuis vendredi 8 avril 2022, le ministre national de l’enseignement primaire secondaire et technique, le professeur Tonny Mwaba Kazadi a présidé une réunion samedi 9 avril. Cette réunion a mis autour d’une même table les acteurs provinciaux de l’EPST dans le souci de faire l’état des lieux de son ministère dans cette partie de la République démocratique du Congo.

Plusieurs points tant négatifs que positifs du secteur de l’éducation dans les six provinces éducationnelles du Nord et Sud-Kivu ont été présentés au patron de l’enseignement primaire secondaire et technique en RDC par les chefs de divisions Nord-kivu 1 pour toutes les provinces éducationnelles du Nord-Kivu en général, et celui du Sud-Kivu 1 pour toutes les provinces éducationnelles de cette région.

Intervenant en dernière position, le patron de l’EPST a devant tous les participants, indiqué qu’il s’observe une défaillance dans le travail des provodes dans les deux provinces du Nord et Sud-Kivu.

Au sortir de la salle, le patron de l’EPST a fait savoir que plusieurs recommandations ont été formulées de part et d’autre appelant tous les intervenants dans le secteur d’éducation de se mettre au travail chacun à son niveau afin de trouver des solutions à certains défis dans le secteur d’éducation.

« Ces assises nous ont permis d’avoir une idée sur l’état des lieux de la situation de l’EPST dans le Nord et Sud-Kivu et nous avons formulé des recommandations à tous les animateurs provinciaux de pouvoir se mettre au travail. Commencer à régler des problèmes au niveau des provinces par ce que le sous-secteur est décentralisé et au niveau central, nous allons jouer le rôle qui est le nôtre » a dit Tonny Mwaba Kazadi, ministre de l’EPST.

À lui d’ajouter :

« Chaque province a ses réalités, voilà pourquoi il faillait faire cet état des lieux pour avoir une idée et aussi, à notre niveau sur la spécificité problématique de chaque province et y apporter des solutions. Le constat est clair, ce sont presque les mêmes problèmes sur l’effectivité de la paie des enseignants. La question des N.U, la mécanisation des enseignants, les effets induits de la gratuité par les défis qui se posent et nous avons insisté surtout sur la qualité de l’enseignement ».

Rappelons que le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique en République démocratique du Congo a lancé vendredi 8 avril 2022, la campagne dénommée « pas une école sans bancs » dans la province du Nord-Kivu. Cette campagne, appuyée par le Fonds de promotion de l’éducation et formation (FPEF), vise la pérennisation de la gratuité de l’enseignement primaire dans les institutions scolaires publiques.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...