Accueil » ACTUALITE » Entraves dans la surveillance des activités des volcans à l’OVG Goma : le ministre national José Mpanda sera devant les députés ce mercredi

Entraves dans la surveillance des activités des volcans à l’OVG Goma : le ministre national José Mpanda sera devant les députés ce mercredi

Le ministre national de la recherche scientifique et innovations technologiques est attendu à la séance plénière de ce mercredi 2 décembre à l’Assemblée nationale. José Mpanda Kabangu est invité afin d’apporter des éclaircissements aux députés nationaux sur une megestion et perturbations enregistrées depuis environs trois mois au sein de l’observatoire volcanique de Goma (OVG) dans les activités de surveillance de volcans Nyiragongo et Nyamulagira sans oublier le gaz du lac Kivu.

À en croire l’initiateur de la question orale avec débat adressée au patron de la recherche scientifique, cette action parlementaire est motivée par les alertes faites par des agents de l’OVG faisant état d’une certaine megestion, entraves et perturbations suivi de l’arrêt des activités de surveillance de volcans et gaz dans la région de Goma, situation qui peut impacter négativement sur la vie de la population de Goma et ses environs, car précise-t-il, l’OVG est incapable d’informer de manière régulière les couches sociales sur la situation du volcan Nyiragongo et des gares dans le lac Kivu.

“La population vit actuellement dans un risque majeur, l’avenir de Goma et ses environs sont en danger. Les chercheurs ne font plus des travaux sur terrain. Voilà pourquoi le ministre de la recherche scientifique est invité pour éclairer la lanterne des députés nationaux afin de sauver la vie de la population qui est en danger.” a-t-il dit.

Estimant que l’absence de transparence dans la gestion des fonds reçus des partenaires de l’OVG serait l’une de causes principales de cette perturbation des activités volcaniques, Jean-Baptiste Kasekwa précise que cette situation expose de nouveau l’OVG au risque de désengagement de ses partenaires faute de crédibilité et de transparence dans la gestion.

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Insécurité à Beni : un autre cheikh et membre de la société civile tué à Mavivi

Un haut cadre de la communauté musulmane a été tué par des hommes armés non ...