Accueil » ACTUALITE » Entérinement du choix de Ronsard Malonda par l’AN comme remplaçant de Nangaa : pour le CLC, cela constitue une insulte à la Nation

Entérinement du choix de Ronsard Malonda par l’AN comme remplaçant de Nangaa : pour le CLC, cela constitue une insulte à la Nation

Les réactions fusent de partout après la décision de l’Assemblée nationale d’entériner la désignation de Ronsard Malonda comme délégué des confessions religieuses pour occuper le poste du président de la centrale électorale (CENI).

Pour le Comité Laïc de Coordination, une structure de la société civile et proche de l’église catholique, cet acte émanant de la chambre basse du parlement est une insulte à la Nation congolaise.

La désignation unilaterale du président de la CENI est une insulte à la Nation. L’Assemblée nationale de Janine Mabunda a atteint ses limites. Cet acte de mépris pour les sacrifices des martyrs de la démocratie ne restera pas sans conséquences”, a réagi le CLC.

Pour sa part, la Lutte pour le Changement (LUCHA), parle d’un plan orchestré par Joseph Kabila, l’ancien président qui a donné l’occasion au peuple de finir son combat encore suspendu jusque-là.

Avec l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la @cenirdc par sa « majorité » factice à l’@AssembleeNdrc, Joseph Kabila vient de donner au Peuple Congolais l’occasion de finir le combat que son maudit « deal » avec Tshisekedi-Kamerhe avait comme suspendu. Nous sommes prêts!”, réagit la LUCHA.

Il sied de rappeler que la candidature de Ronsard Malonda à la présidence de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a été entérinée ce jeudi 02 juillet, au cours de la plénière à l’Assemblée nationale. Malgré cette décision, deux confessions religieuses (Catholique et ECC) ainsi que les mouvements citoyens s’opposent à cette candidature.

L.V

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

RDC : les groupes parlementaires du FCC rejettent tout report des prochaines élections

Dans une déclaration faite Mardi au Palais du peuple, les groupes parlementaires du Front commun ...