Accueil » ACTUALITE » RDC : Jean-Paul Nyembo, Directeur général de l’Ecole nationale des Finances, accusé des « magouilles »

RDC : Jean-Paul Nyembo, Directeur général de l’Ecole nationale des Finances, accusé des « magouilles »

En decembre 2019, la Direction générale des douanes et accises (DGDA) avait organisé un test d’embauche pour renforcer ses effectifs, surtout que des postes se sont libérés au cours de ces dernières années suite aux départs à la retraite d’agents, à des décès ou plusieurs autres raisons. Des milliers de candidatures étaient enregistrées, et à Kinshasa, l’Ecole nationale des Finances (ENF) devait s’occuper de la correction. Ce n’est que ce dimanche 08 mars 2020 que la mission de correcteurs – des agents de l’ENF – a pris fin. « Ils étaient priés de libérer le lieu du logement, sans se faire payer », nous assure une source proche du dossier, qui indexe Jean-Paul Nyembo Tampakania, Directeur général de l’ENF, qu’il accuse de « magouilles. »

Dans les faits, ils étaient une soixantaine de correcteurs logés dans les enceintes catholiques de Caritas Congo. Travaillant durant 20 jours non stop, « du lundi au dimanche » pour corriger des copies de milliers de candidats qui aspirent rejoindre les douanes congolaises, celles de ce vaste pays entouré de neuf voisins, neufs frontières donc de part et d’autres. À travers la correction, ces correcteurs étaient appelés à doter au pays de meilleurs éléments possibles.

Sauf qu’ils ont « travaillé sans savoir combien et quand ils serons payés. Et ce dimanche, le dernier jour auquel ils ont promis de les payer, ils ont par contre demandé à ces fonctionnaires de libérer les chambres, qu’ils feront signe prochainement pour la paie. Quelle humiliation. Des responsables que vous logez pendant 20 jours, qui travaillent du lundi au dimanche, vous les faites partir sans un seul francs, juste pour chercher comment soutirer quelque chose du peu d’argent qu’ils pourront se voir payer », s’indigne notre source, convaincue que les manigances sont orchestrées par le Directeur général de l’ENF.

Pour étayer les accusations, il évoque les travers notés à cette structure de l’État congolais depuis l’arrivée à sa tête de Monsieur Jean-Paul Nyembo.

« Depuis qu’il est directeur général à l’ENF il y a moins d’un an, ramenant avec lui ses assistants de l’Université de Kinshasa, la prime du budget annexe qui revient aux fonctionnaires de l’ENF a été considérablement réduite en faveur de ses assistants qui sont payés dans les millions de francs congolais pour certains alors qu’ils ne sont même pas fonctionnaires, mais plutôt des nouvelles unités. Et les fonctionnaires de l’État, eux, ne some contentent desormais que de quelques milliers de francs. Quelle injustice sociale ! », s’exclame-t-il.

Pour enfin conclure, plus dur : « il joue régulièrement à des intrigues secrètes, des magouilles, pour pouvoir se remplir les poches, et remplir celles de ses assistants qu’il a ramené de l’Université de Kinshasa. Il veut rééditer ses basses besognes à travers la mission de ces correcteurs innocents, qui ne sont informés de rien. »

Actu24.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Nord-Kivu : ouverture ce lundi de la session de mars à l’assemblée provinciale

C’est confirmée par le bureau de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, l’ouverture de la session ordinaire ...