Accueil » ACTUALITE » EAC : l’essentiel de la première journée du sommet des affaires RDC-Ouganda qui se tient à Goma

EAC : l’essentiel de la première journée du sommet des affaires RDC-Ouganda qui se tient à Goma

Après l’étape de Kinshasa, capitale congolaise, le sommet des affaires entre la République démocratique du Congo et l’Ouganda s’est ouvert ce lundi 6 juin 2022 dans la ville de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Le go de ces assises en caractère économique, a été donné par le Gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant-général Constant Ndima Kongba en présence de Madame Hariet NTABAZI, ministre de commerce et de l’Industrie de l’Ouganda et toute sa délégation.

Pour l’autorité provinciale du Nord-Kivu, ce sommet des affaires entre ces deux pays, est une preuve de la volonté de deux chefs d’États, Félix Antoine Tshisekedi et son homologue Yoweri Museveni, celle de moderniser les échanges économiques qui existaient entre les deux nations il y a des ans.

Constant Ndima Kongba estime par ailleurs, que la sécurité demeure le socle de ces échanges économiques et c’est ainsi, qu’il en a profité de l’occasion pour rassurer non seulement ses administrés, mais également le gouvernement ougandais et tous les pays membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC, Est Africain Community), sur la ferme détermination des forces armées de la République démocratique du Congo FARDC, à mettre un terme aux aventures de groupes armés tant locaux qu’étrangers encore actifs sur le sol congolais en général, dans la partie Orientale en particulier.

« Historiquement, les échanges commerciaux existaient toujours entre les deux pays. Mais aujourd’hui, les deux chefs d’États veulent moderniser ces échanges et l’étendre dans le reste de EAC. C’est une grande opportunité pour la RDC et nous ferons de notre mieux pour être le moteur de ces échanges. Et tout doit s’est passé dans une parfaite sécurité ; tout ce que nous pouvons proposer ici, sans la stabilité de la sous-région, sans la sécurité totale au Nord-Kivu, ça n’aboutira à rien. C’est ainsi, que nous entant que militaires aujourd’hui, à la tête de cette province à cette période d’état de siège, nous rassurons sur notre détermination, car l’économie, c’est l’argent et l’agent n’aime pas de bottes » a dit Constant Ndima, Gouverneur militaire du Nord-Kivu.

De son côté, Hariet NTABAZI ministre de commerce et de l’Industrie de l’Ouganda indique ces assises font également suite à l’adhésion de la République démocratique du Congo Est African Community. Elle soutient que la l’Ouganda s’est engagé aussi à secourir la RDC dans le cadre de pacifier sa partie Orientale et réhabiliter les infrastructures routières afin de permettre de bons échanges commerciaux entre les deux pays.

Hariet Ntabazi a illustré ses propos, par l’exemple du lancement des travaux de réhabilitation et d’asphaltage de plusieurs axes routiers congolais notamment Kasindi-Beni-Butembo et Bunagana-Rutshuru-Goma pour ne citer que ceux-là.

« Après l’adhésion de la RDC à l’EAC, nous ouvrons officiellement les échanges commerciaux entre les deux pays. Le marché congolais est une opportunité chez nous. Néanmoins, nous allons nous entraider pour résoudre les problèmes sécuritaires et d’infrastructures routières. Nous allons aussi connecter nos routes aux routes congolaises pour les affaires » a-t-elle précisé avant de parler de l’exportation et l’importation qui s’effectuent entre les deux pays.

Après la cérémonie du lancement de ce sommet qui a connu la participation de plusieurs opérateurs économiques congolais et ougandais, le gouverneur militaire du Nord-Kivu et la ministre de commerce et industrie de l’Ouganda ont eu le temps de faire connaissance de nombreux produits agricoles des entreprises locales de Goma exposés à l’extérieur de la salle de conférence de l’hôtel Serena qui a servi de cadre à ce sommet.

Notons que la RDC a rejoint officiellement la Communauté des Etats de l’Afrique de l’est (EAC) depuis le 29 mars dernier lors du 19e sommet extraordinaire des chefs d’État de l’EAC qui s’était déroulée en virtuel. La RDC a rejoint dans l’EAC, le Burundi, le Kenya, le Rwanda, le Soudan du Sud, la Tanzanie et l’Ouganda. Avec ses 7 pays membres, la EAC s’étend désormais de l’océan Indien à l’océan Atlantique et constitue un immense marché pour ses membres.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Attaque de la prison de Kakwangura à Butembo : des morts enregistrés et des prisonniers évadés

La prison centrale de Kakwangura dans la ville de Butembo a été attaquée tôt le ...