Accueil » ACTUALITE » Détournement de 3 millions USD au CNSA : le dossier désormais transmis à la police judiciaire pour enquête préliminaire (ODEP)

Détournement de 3 millions USD au CNSA : le dossier désormais transmis à la police judiciaire pour enquête préliminaire (ODEP)

Le dossier sur le détournement présumé d’une somme de 3 millions USD au Conseil national de suivi de l’accord de Saint Sylvestre (CNSA) est dorénavant sur la table de la police judiciaire pour mener une enquête préliminaire. Ce, 4 mois après la saisie de la Cour de cassation sur le dossier. C’est l’Observatoire de dépenses publiques (ODEP) qui l’annonce ce vendredi 16 octobre.

À noter que le rapport publié par l’ODEP au mois de Juin dernier faisait état d’un détournement de l’équivalent de 3 millions de dollars américains, destinés au paiement de salaire des membres du CNSA. Cet organe de contrôle de l’État indiquait en effet que le bureau du CNSA dirigé par Joseph Olenghankoy prélevait une quotité des fonds alloués au fonctionnement, sur base d’une liste de présence aux plénières. Une prime de prestige de 8,8 millions de francs congolais est octroyée à chaque membre, soit une enveloppe mensuelle d’environ 24,640 milliards de francs congolais.

En réaction, Valentin Vangi, le rapporteur du CNSA avait tenu à démentir les allégations de l’ODEP, avançant l’hypothèse d’une fabulation.

Dire qu’il y aurait malversation financière au CNSA est une affabulation. Depuis l’installation du CNSA, les membres n’ont jamais reçu un salaire. C’est de novembre 2017 à septembre 2019 que le CNSA a reçu 200 millions comme frais de fonctionnement. Face à cette situation qui mettait en mal les membres, ces derniers se sont réunis en plénière en novembre 2017 et ont décidé de prélever sur les frais de fonctionnement une prime pour des raisons humanitaires“, avait-il souligné au cours d’un point de presse organisé en juin à Kinshasa.

Actu24.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Prestation de serment de trois juges : “hier, on avait la justice de Kabila, nous ne souhaitons pas avoir la justice de Tshisekedi, mais une justice indépendante” (Patrick Mundeke)

Réagissant sur la prestation de serment de trois nouveaux juges membres de la cour constitutionnelle, ...