Accueil » ACTUALITE » Crise à l’UNC : le député Crispin Mbindule s’oppose aux décisions du SG et parle d’une dictature

Crise à l’UNC : le député Crispin Mbindule s’oppose aux décisions du SG et parle d’une dictature

Les décisions prises par le secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise (UNC), Billy Kambale au lendemain de la condamnation de Vital Kamerhe par la cour d’appel en 13 ans des travaux forcés, ne cessent de susciter des réactions dans la classe politique congolaise. Le député national Crispin Mbindule Mitondo s’oppose à cette série de décisions.

Dans une interview accordée à nos confrères de Top Congo ce vendredi 18 juin 2021, Crispin Mbindule dénonce ce qu’il juge d’une « dictature » contenue dans la décision appelant les députés de l’UNC à suspendre leur participation aux différentes réunions du Cap pour le changement (CASH) et de l’Union Sacrée de la nation en guise de contestation à la condamnation de leur autorité morale Vital Kamerhe ancien directeur de cabinet du chef de l’État.

Nous sommes surpris d’apprendre qu’il y a quelqu’un qui demande aux députés de suspendre leur participation au groupe parlementaire CASH. Nous sommes membres de ce groupe et l’avons choisi. Ce n’était pas un secrétaire ou qui ce soit qui nous avait envoyé là-bas. Il oublie que l’adhésion à l’Union Sacrée était individuelle, je suis député national, je ne serai pas le seul à rejeter, j’espère qu’il aura d’autres parce que ce n’est pas statutaire” a dit le député national Crispin Mbindule.

L’élu de Butembo au Nord-Kivu précise qu’il ne peut en aucun cas saisir Billy Kambala en qualité de secrétaire général de l’UNC pour lui exposer sa désapprobation.

Moi je ne peux pas le saisir, je vais saisir le président national, c’est ça nous re règlement. C’est la mégestion du parti même au niveau national qui pose problème et s’il continue à gérer le parti d’une façon dictatoriale, nous nous sommes de démocrates, un démocrate ne peut pas composer avec un dictateur” a-t-il ajouté.

Je reste membre fervent du groupe parlementaire CASH et acteur permanent de l’Union Sacrée pour la nation. La fin de l’espoir est le commencement de la mort” a également tweeté l’élu de Butembo, le deuxième meilleur élu selon l’ordre d’arrivé de l’UNC.

L’Union pour Nation Congolaise (UNC) a demandé à ses députés à suspendre leur participation aux réunions de la plateforme électorale Cap pour le Changement (CACH) et l’Union sacrée de la Nation initiée par le chef de l’État, Félix Tshisekedi. La décision a été prise après la réunion tenue mercredi 16 juin par le secrétaire général de l’UNC avec les cadres de leurs partis à la suite de la condamnation de Vital Kamerhe à 13 ans de prison pour détournement des fonds publics.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

État de siège à Butembo : tentative de spoliation d’une partie de l’avenue de l’église par le maire policier, manœuvre dénoncée par un parlementaire

Le député provincial Mbenze Yotama dénonce ce qu’il qualifie de spoliation d’une partie de l’avenue ...