Accueil » ACTUALITE » Crise à l’UDPS : Fils Mukoko sort enfin de son silence et témoigne sur les « tortures » qu’il a subies

Crise à l’UDPS : Fils Mukoko sort enfin de son silence et témoigne sur les « tortures » qu’il a subies

Il y a peu, des images en postures humiliantes de Fils Mukoko, le plus médiatisé militant de l’Union pour la démocratie et le progrès social(UDPS), parti du Président congolais Felix Tshisekedi, ont circulé dans sur les réseaux sociaux. Il apparaissait assis à même le sol et tête rasée, presqu’encerclé par quelques jeunes hommes. Depuis, il ne s’était exprimé jusqu’à ces jours. Une vidéo postée sur la toile et décryptée ce mercredi 21 août par notre rédaction, relate les faits.

Il s’agit de Fils Mukoko qui raconte sa version des faits, ce qu’il qualifie lui-même de tortures.

« En route je me rendais quelque part en guise de préparation de la marche du 30 août. On m’a appelé, me demandant de venir à la Base (surnom du siège national de l’UDPS). J’ai répondu, ma sécurité est assurée ? Ils m’ont à leur tour répondu par l’affirmative. Une fois arrivé là où ils étaient, un d’entre eux demande qu’on me fasse asseoir à même le sol, moi un National nommé par Étienne Tshisekedi (le défunt célèbre président de l’UDPS, ndlr), je dis bien pas par Fatshi (Félix-Antoine Tshisekedi) mais par Étienne Tshisekedi. On m’a fait asseoir à même le sol, on m’a fait raser les cheveux. Ils ont tenté avec la barbe, j’ai résisté », relate-t-il.

Et de de poursuivre, « la raison évoquée pour me faire subir un tel sort est la désobéissance aux nouvelles autorités du parti. Je pose la question à tous les Tshisekedistes à travers le monde, une association (il parle de Force du progrès, une association attachée à l’UDPS, ndlr) peut se faire substituer à la commission de discipline ? ».

« Ils m’ont accusé d’être en contact avec Lamuka (plateforme de l’opposition dont fait partie Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et Martin Fayulu, ndlr), ils ont confisqué mon téléphone pour des vérifications. Ensuite ils m’ont exigé de l’argent pour me le remettre, ce que j’ai fait. Ils m’ont enfin pris en photos, les partageant sur les réseaux sociaux pour me dénigrer », a-t-il conclu.

Depuis la victoire de Felix Tshisekedi à la dernière présidetielle, acte qui a signé le passage de l’UDPS de l’opposition – où le parti a évolué durant 37 ans – au pouvoir, des conflits internes ne cessent d’être enregistrés. Celui-ci, qui est loin de prendre fin, n’est sûrement pas le dernier.

TAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Parti politique : Nadin Mfutila, nouveau secrétaire général de l’ECO

Le président national du parti politique Engagement pour le Congo (ECO), l’ancien gouverneur de la ...