Accueil » ACTUALITE » Criminalité urbaine à Goma : Josué Mufula déplore les cas d’assassinat en plein état de siège

Criminalité urbaine à Goma : Josué Mufula déplore les cas d’assassinat en plein état de siège

Le député national Josué Mufula dénonce les assassinats de deux civils en début de cette semaine, l’un dans le centre-ville de Goma près de la mairie dans les heures vespérales de mardi et l’autre tué la nuit de dimanche au lundi dernier dans la notabilité de Ngangi3 dans le territoire de Nyiragongo au nord de Goma.

Cet élu de Goma qui dénonce la persistance de la criminalité malgré la mise en place de l’état de siège par le chef de l’État ; estime que c’est opportun que le gouvernement tienne compte les recommandations formulées par la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée nationale afin d’atteindre les objectifs poursuivis par cette mesure exceptionnelle.

S’ils ne veulent pas répondre aux recommandations de la commission Défense et Sécurité, je ne vois plus l’importance de proroger pour une nouvelle fois, l’état de siège. Nous sommes en plein état de siège et les tueries, autres violations des droits humains devraient être éradiquées” a-t-il dit à ACTU24.CD

Il fustige par ailleurs, ce qu’il qualifie de « tracasserie » de certains conducteurs non seulement de taxi moto, mais aussi de véhicules dans la ville de Goma par des éléments de la police de circulation routière PCR. 

Les conducteurs de bus et moto se plaignent suite aux tracasseries relatives au recouvrement des taxes. Est-ce que c’est à ce moment qu’on doit le faire ? L’éruption volcanique, la taxe RAM, les contraintes de l’état de siège et Covid-19 causent problème dans la vie de la population. Le gouverneur militaire a besoin de moyens pour matérialiser l’état de siège, mais pas à ce moment pendant lequel la population fait face à des difficultés. J’en appelle le gouvernement au bon sens” a-t-il ajouté.

En rappel, un homme changeur de monnaie de son état, a été tué par des hommes armés, opérant sur une moto, aux heures vespérales de mardi 9 novembre dernier à Goma (Nord-Kivu). Par ailleurs, un autre jeune membre de la société civile de Munigi était tué le lendemain par des inconnus à Ngangi 3 dans le territoire de Nyiragongo.

Elias Aungama à Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Une importante inspection des régies financières s’opère dans le Kasaï

Pour raisons de vérification et contrôle dans les régies financières de la province, une délégation ...