Accueil » ACTUALITE » Criminalité urbaine à Goma : 5 présumés kidnappeurs d’enfants comparaissent devant le tribunal

Criminalité urbaine à Goma : 5 présumés kidnappeurs d’enfants comparaissent devant le tribunal

Le tribunal de Grande Instance de Goma a sur demande du Gouverneur de province, ouvert des audiences publiques des prévenus et présumés Kidnappeurs d’enfants en ville de Goma chef-lieu du Nord-Kivu, dans la partie Orientale de la République Démocratique du Congo. Cinq présumés auteurs et complices dans ce dossier ont été écouté ce mercredi 4 Mars 2020 devant la barre pour ce fait.

Otoko Ngoma Jeanne, Mboyo Lema Papy, Anastasie, Béatrice et Shamalu Jean sont tous poursuivis pour trois griefs notamment, association des malfaiteurs, enlèvement d’enfants et non assistance à la personne en danger. Accusés d’avoir former un groupe dirigé par Mboyo Lema depuis 2015 avec comme objectif principal selon le ministère public, d’attenter des personnes en ville, ces prévenus parmi les quels trois femmes sont deuxièmement poursuivis pour avoir agir comme auteurs et coauteurs d’enlever ou faire enlever et détenir arbitrairement un enfant par violence et ou menace, et enfin le ministère public a retenu en charge des prévenus le dossier de non assistance à la personne en danger.

Après l’étape de l’identification des prévenus, ces derniers ont devant la population de Goma venue en masse pour les écouter, nié d’appartenir à un quelconque groupe visant à kidnapper des enfants.

Pour le cas de non assistance à la personne en danger, c’est vraiment un cas très grave parce que l’une des enfants kidnappés vers la fin de 2019 du nom de Ariane Balume âgée de 6 ans qui était très malade sans risque pour eux, la jeune fille est décédée et ses ravisseurs sont venus la jeter devant la porte de ses parents au quartier Ndosho la veille de Noël soit le 24 décembre 2019” a fait savoir le procureur.

kidnappeurs

Pour Robert Kambale Lufungula ministre provincial de la justice qui félicite de son côté Carly Nzanzu Kasivita Gouverneur de province pour avoir permis l’organisation des ces audiences publiques, indique que ces dites audiences visent non seulement à décourager ceux-là qui se donnent à cette ignoble pratique, mais aussi permettre au public de témoigner la détermination du gouvernement provincial dans la lutte contre la criminalité sur toute l’étendue de la province en général mais en particulier dans la ville de Goma.

Ils sont ici à cinq, c’est un exemple qui constitue un point de départ et nous voulons que pour le cas de kidnappings que les coupables soient jugés devant le public pour servir de leçon à ceux qui continuent à s’aventurier dans cette activité qui appauvrit de plus nombreuses familles. Et certains otages meurent parce que leurs familles n’ont pas les moyens de donner des rançon aux ravisseurs” a dit devant la presse Kambale Kufungula Robert ministre provincial.

Le verdict sera rendu sauf modifications des dernières minutes vendredi 6 Mars prochain à l’issue de ces audiences publiques de 5 présumés kidnappeurs arrêtés en date du 5 janvier dernier en ville de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Kinshasa/Covid-19 : le gouvernement provincial annule la mesure de confinement

Alors que plus d’un Kinois se sont approvisionnés des denrées alimentaires en vue de la ...