Accueil » ACTUALITE » COVID-19 : « Pour éviter des soulèvements populaires, le Gouvernement doit accompagner les mesures prises, par un paquet important » (Hon Tembos Yotama)

COVID-19 : « Pour éviter des soulèvements populaires, le Gouvernement doit accompagner les mesures prises, par un paquet important » (Hon Tembos Yotama)

Dans le souci de faire face à la pandémie de Coronavirus déclarée en République Démocratique du Congo en date du 10 mars dernier, Tembos Yotama élu de Butembo au Nord-Kivu propose quelques pistes de solution au gouvernement central pour l’applicabilité des mesures prises afin d’éviter des conséquences néfastes qui peuvent en découler.

Cet élu qui estime pour sa part, que les mesures salutaires prises par le chef d’État dans l’objectif de bouter hors de temps de nuire la crise née du COVID-19, risquent de conduire le pays non seulement vers un soulèvement populaire suite au manque d’accompagnement et d’encadrement, mais aussi exposer d’autres provinces non affectées.

Tembos Yotama félicitant également le Président de la République pour cette prise des mesures qui s’imposent pour prévenir la propagation de ce fameux virus qui fait rage, invite le garant de la nation à mettre la ville de Kinshasa en quarantaine cela pour épargner le reste du pays de ce danger meurtrier.

“Le mal est trop grand et très profond, le pouvoir de Kinshasa qui, par l’architecture(FCC-CASH) reste trop fragile et qui tarde à se consolider, risque de subir un coup dure qui n’est d’autres qu’un soulèvement populaire suite au non accompagnement de ces mesures pour une bonne applicabilité en tenant compte de la survie de ses citoyens. La ville de Kinshasa doit être mise en quarantaine pour épargner toutes les autres provinces de COVID-19, étant donné que le mouvement Kinshasa et autres provinces est très intense. Le président doit prendre une mesure pour protéger les congolais de l’intérieur où les conditions sanitaires demeurent très précaires, car, si cette maladie atteignait l’intérieur, on risquera d’assister à une catastrophe. Il doit suspendre le mouvement des personnes, et autoriser seulement les cargos et camions pour ravitaillement de Kinshasa en denrées alimentaires et autres produits de première nécessité”, a dit à Actu24.CD, Tembos Yotama, l’élu de Butembo.

Malgré la mise garde faite par la ministre nationale de l’économie contre tout opérateur économique qui s’illustrera par des manœuvres sur le marché, des voix sortent de partout, faisant état de l’augmentation des prix des certains articles sur le marché par des commerçants mal intentionnés, une pratique qui appauvrit d’avantage la paisible population, Tembos Yotama qui s’en est inquiète, tape le poing sur la table en invitant le gouvernement à accompagner ses mesures de lutte par un paquet important, car dit-t-il, cette pratique affecte négativement la vie socio-économique du peuple Congolais.

“L’économie de la RDC étant à plus de 80% extravertie, on assiste à une flambée des prix sur le marché partout sur toute l’étendue du territoire national, le gouvernement doit mettre un paquet important pour accompagner ses mesures de prévention contre COVID-19. Gouverner c’est anticiper. Sans cela le peuple risque de se tourner contre le gouvernement qu’il accusera d’incapable d’accompagner et encadrer les mesures prises par lui-même” a-t-il chuté, avant d’appeler toute la population congolaise en général, celle de l’Est du pays en particulier qui a vécu des conséquences néfastes de la dixième épidémie d’Ebola, au respect strict des conseils médicaux.

Notons que pendant que l’Italie et l’Espagne restent les pays les plus touchés au monde par Coronavirus, la RDC compte jusqu’à présent selon le ministre national de santé, 31 cas, et deux décès dont les équipes d’hygiène se préparent selon Eteni Longondo, pour l’inhumation digne et sécurisée.

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Nord-Kivu : ouverture ce lundi de la session de mars à l’assemblée provinciale

C’est confirmée par le bureau de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, l’ouverture de la session ordinaire ...