Accueil » ACTUALITE » [Covid-19] Nord-Kivu : la ministre des affaires sociales s’active dans la protection des enfants vulnérables

[Covid-19] Nord-Kivu : la ministre des affaires sociales s’active dans la protection des enfants vulnérables

Une réunion a mis autour d’une même table ce jeudi 26 mars 2020 à Goma, la ministre provinciale des affaires sociales, les acteurs intervenants dans ce secteur et quelques membres de la protection de l’enfant au Nord-Kivu. Ce, dans le souci de trouver des solutions durables à la problématique de protection des enfants pendant cette période de crise créée par la pandémie du Coronavirus.

Fatuma Hassan Sheila, ministre provinciale des affaires sociales, Genre et enfant, a au cours de l’interview accordée à la presse à l’issue de cette réunion tripartite, indiqué que l’objectif de celle-ci, était de voir ensemble avec ses partenaires comment prévenir les enfants vulnérables de Coronavirus qui bat son plein à travers le monde entier. Fatuma Hassan Sheila annonce à cet effet la mise en place d’une commission qui statuera sur la protection des enfants vulnérables et/ou de la rue.

Actuellement il y a des enfants qui sont toujours dans la rue, d’autres du fait qu’ils n’étudient plus, c’est maintenant l’occasion d’aller vendre des produits au marché courant plusieurs risques. Voilà pourquoi nous avons essayé de prendre des dispositions pour protéger ces enfants. Nous avons au même moment constitué une commission chapeauté par mon ministère et sept autres partenaires. Cette commission va travaillé d’abord pour la sensibilisation des parents pour la protection de leurs enfants”, a fait savoir madame Fatuma Hassan.

Tout en appelant les parents à veiller sur la protection de leurs enfants pendant cette période pandémie, elle les invite par ailleurs, à l’observance des règles hygiéniques édictées par les spécialistes de santé, afin de couper la chaîne de contamination.

Rappelons que vu l’urgence la nécessité et la gravité de COVID-19, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, a en date du 18 mars dernier suspendu toutes les activités scolaires et académiques sur toute l’étendue du territoire national dans l’objectif de couper tant soit peu la chaîne de contamination de ce virus meurtrier.

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Affrontement police-mouvement BDK : Ne Muanda Nsemi avance un bilan « de 4 morts et 11 blessés graves »

Dans une déclaration faite ce mardi 31 mars, le président du Mouvement politico-religieux Bundu dia ...