Accueil » ACTUALITE » Couvre-feu à Goma : Saidi Balikwisha estime que cette mesure vient donner du pouvoir à la police et l’armée à se faire de l’argent au dos des populations

Couvre-feu à Goma : Saidi Balikwisha estime que cette mesure vient donner du pouvoir à la police et l’armée à se faire de l’argent au dos des populations

Le député provincial Saidi Balikwisha Emil élu de Beni invite le conseil provincial de sécurité à faire avancer les heures du début du couvre-feu, car selon lui, à 20 heures plusieurs populations cherchent à manger

Il estime que cette mesure, contenue dans l’arrêté du gouverneur en guise de contrôler la circulation des personnes pour lutter contre Covid-19, est un nouveau moyen d’enrichissement de certains éléments indisciplinés au sein de la PNC et de l’armée. C’est ainsi qu’il invite le Gouverneur à ajuster certaines décisions afin d’épargner la population des abus de service de sécurité. 

Saluant la détermination des autorités provinciales dans le combat de Covid-19, Saidi Balikwisha élu de Beni territoire dit craindre sur la santé des personnes qui seront toujours arrêtées pour n’avoir pas respecté cette mesure, car ajoute-t-il, elles seront enfermées dans une même pièce sans respect des mesures sanitaires.

Que les agents de la police et de l’armée évitent la politique de deux poids de mesure, car ce mercredi soir, seulement les piétons ont été arrêtés, ceux de véhicules dont moi-même n’avons pas été inquiétés. Est ce que le virus touche seulement les piétons?” s’interroge-t-il.

Notons que selon l’arrêté du gouverneur de la province, toute personne arrêtée après 20 heures est soumis au payement d’une amende allant de 20 000 à 200 000 francs congolais.

Elias Aungama, à Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Covid 19/Sud-Kivu : la ville de Bukavu enregistre son 4ème décès (ministre de la Santé)

La province du Sud-kivu, précisément la ville de Bukavu, vient d’enregistrer son 4 ème cas ...