Accueil » ACTUALITE » Congrès MLC: Bazaiba savonne la majorité et prône l’unité d’actions de l’opposition pour concrétiser l’alternance

Congrès MLC: Bazaiba savonne la majorité et prône l’unité d’actions de l’opposition pour concrétiser l’alternance

Le Mouvement de Libération du Congo (MLC) est en congrès depuis le jeudi 12 juillet au centre Nganda dans la périphérie de Kinshasa.

Des assises marquées par la présence des hauts cadres aussi bien de la majorité présidentielle que de l’opposition politique.

En invitant les opposants de tous les bords politiques, le parti du « chairman » Jean Pierre Bemba Gombo a ratissé large sans remettre en cause son idéologie et son appartenance à l’opposition.

Au milieu de cette volonté de démontrer le caractère républicain de son parti, la secrétaire générale du MLC n’a pour autant pas fait des cadeaux à la majorité présidentielle en dressant un tableau sombre de leur gestion du pays pendant plus de 20 ans.

« La RDC présente à ce jour une image de non Etat. La défense et la sécurité des personnes et de leurs biens, première mission dévolue à un gouvernement responsable, sont devenues un rêve pour les congolais. Aucune assise d’un leadership exemplaire pouvant asseoir la démocratie et la bonne gouvernance dans notre pays », a déclaré Eve Bazaïba.

Ce processus démocratique chèrement acquis a été biaisé par le manque de volonté politique de la part de ce qui gouverne, le pacte républicain a été rompu au point de violer intentionnellement la constitution sans vergogne, a chargé la député nationale devant les militants et cadres des son parti venus de partout, y compris de l’intérieur du pays.

Le mode de conservation et de conquête du pouvoir a été dénaturé par le régime en place, a -t-elle poursuivi.

Des artifices par des conférences et les dialogues sont trouvés pour prolonger le mandat des institutions et se maintenir au pouvoir au nom de la tenue des élections apaisées, de l’unité nationale et de la paix ; renchérit celle que certains surnoment dans la sphère politique congolaise « dame de fer ».

Pour le MLC, tous les efforts consentis se sont révélés nuls. L’on est revenu à la case de départ et tout est à recommencer.

« Les textes fondamentaux de la République sont bafoués à dessein avec arrogance. Tandis que les textes internationaux quoique ratifiés demeurent lettre morte. Que des réformes fantaisistes et stériles de l’appareil judiciaire, de l’armée, de la police nationale et de la territoriale, sans amélioration aucune. Ces désastres prononcés a consacré et occasionné à la face du monde, l’absence remarquable de l’autorité de l’État avec incidence effroyable dans le social des congolais. Le délabrement effreiné des infrastructures de l’État n’interpelle en aucun cas l’autorité et en parallèle le bradage des domaines, des bâtiments publics sont réalisés en cascade sous l’habillage des programmes de gouvernement dit de Cinq chantiers, de Révolution de la modernité », a assené la secrétaire exécutive du MLC.

Après ce réquisitoire sévère, le MLC a prôné une alternance crédible sur base d’un programme du gouvernement bien ficelé par le parti dont le symbole est la fourmi.

Par ailleurs, le MLC continue de militer pour l’unité de l’opposition en vue d’affronter ensemble les prochains scrutins.

« Le MLC s’est toujours investi et oeuvre résolument pour obtenir l’unité des forces politique et sociales pour l’alternance. Il n’y a pas longtemps, notre leader le sénateur Jean Pierre Bemba Gombo s’était adressé à toutes ses forces afin de mobiliser les énergies. Dans la droite ligne de cette mission, le Mouvement de Libération du Congo par ma voix affirme solennellement emprunter toutes les démarches nécessaires pour y parvenir : c’est- à-dire l’unité d’actions de l’opposition. C’est la seule condition pour assurer la victoire lors du prochain scrutin, le combat pour l’alternance est l’affaire de tous, chacun de nous doit s’y investir pour concrétiser cette attente de la population congolaise », soutient la numéro 2 du MLC.

A tous les détracteurs du MLC et de son président national, Eve Bazaïba les assure que son parti n’est aujourd’hui pas seulement debout mais bien debout sur ses deux pieds et apte à participer aux prochaines élections jusqu’à la conquête effective du pouvoir de manière démocratique.

7sur7.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sama Lukonde à Goma pour réévaluer l’état de siège

Une forte délégation du gouvernement congolais conduite par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ...