Accueil » ACTUALITE » Bouclage des motos sans plaques au Nord-Kivu : l’exécutif provincial allège la mesure après la mort d’un enfant à Butembo

Bouclage des motos sans plaques au Nord-Kivu : l’exécutif provincial allège la mesure après la mort d’un enfant à Butembo

Instaurée dans un cadre sécuritaire par le gouvernement provincial du Nord-Kivu, l’opération de bouclage des motos sans plaque d’immatriculation sur l’ensemble de la province, a la journée de vendredi 8 janvier tourné au vinaigre dans la ville de Butembo. Un enfant de 12 ans a perdu sa vie après avoir reçu une balle perdue dans des rixes qui ont opposé les conducteurs de motos taxis aux éléments de la PNC dans cette ville commerciale. Touché par cette situation désastreuse, le gouvernement Carly Nzanzu décide d’allerger la mesure, mais en appelle au sens de patriotisme pour la continuité de l’identification de toutes les motos et leurs conducteurs en province du Nord-Kivu.

Dans un point de presse animé conjointement entre le ministre des Finances et son collègue de l’intérieur le soir du même vendredi, le gouvernement provincial qui annonce la prise en charge des obsèques de l’enfant Robert mort dans ce soulèvement des motocyclistes et des soins de tous les blessés à Beni et Butembo, indique que l’opération du port de plaques d’immatriculation va se poursuivre normalement mais dans un format allégé.

“L’objectif est de sécuriser notre population, les conducteurs et leurs engins. Nous allons poursuivre avec cette mesure, mais dans un format allégé jusqu’à ce que tout le monde achette la plaque. Les motards vont devoir circuler librement, mais le gouvernement leur demande de continuer à venir payer leurs plaques d’immatriculation, mais la livraison sera progressive pour permettre une identification aisée.” a dit David Kamuha, ministre provincial des finances.

L’exécutif provincial a en outre via ces deux membres, condamné les comportements de certains députés provinciaux qui à l’en croire, ont intoxiqué les motards à ne par payer ces plaques contrairement à l’acte d’engagement signé il y a peu, entre le gouvernement et leurs corporations.

“Les motards sont victimes de l’utilisation de leurs motos par des bandits et il est toujours difficile de retrouver les motos volées. Nous condamnons les comportements de ces politiciens mal intentionnés qui sont en train d’être identifiés par les services spécialisés pour répondre leurs actes incitant à l’incivisme fiscal.” a-t-il ajouté.

Rappelons que le nommé Robert Munyahali âgé de 12 ans a succombé de suite de ses blessures après avoir reçu une balle perdue dans des altercations entre motards et policiers au quartier FURU dans la ville Butembo. Du côté de Beni ville, la journée de vendredi est restée agitée suite aux soulèvements des motards qui protestaient contre la payement obligatoire de plaque d’immatriculation. Pas de morts dans cette ville cosmopolite, mais quelques blessés ont été conduits dans des structures sanitaires de la place.

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

IXes jeux de la Francophonie : Yvettes Tabu nommée commissaire adjointe en charge de la culture et arts

C’est Kasongo Mwema Yamba Yamba, porte-parole du Chef de l’État qui l’a annoncé sur la ...