Accueil » ACTUALITE » Tuerie à Beni : la population de Mangina réconfortée après la visite de l’honorable Saidi Balikwisha

Tuerie à Beni : la population de Mangina réconfortée après la visite de l’honorable Saidi Balikwisha

Le député provincial Saidi Balikwisha Emil, remonte le moral de la population de la commune rurale de Mangina à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Beni ville. Il y prêche l’endurance et la vigilance, afin de barrer la route aux aventures des rebelles ougandais de l’ADF qui sèment terreur dans territoire de Beni au Nord-Kivu.

À en croire cet élu de Beni territoire, malgré le déroulement des opérations militaires dites de grande envergure à l’Est, la situation sécuritaire devient de plus en plus déplorable dans la partie ouest du territoire, où la population fouillant des incursions rebelles répétitives dans leur territoire étaient coincés.

« Je suis venu remonter le moral de la population parce que beaucoup étaient déjà en fuite vers Beni ville et Butembo. Il ne faut pas laisser l’entité à l’ennemi, et nous sommes confiants que l’ennemi va fuir suite à l’unité de la population et la collaboration de celle-ci avec les FARDC. Ceux-là qui étaient déjà à Beni, sont en train de revenir », a indiqué Saidi Balikwisha Emil joint par Actu24.CD, avant d’appeler la population à la vigilance et dénonciation.

Compatissant avec les familles des victimes des tueries de dimanche 9 février dernier, des tueries attribuées aux rebelles ougandais des forces Démocratiques Alliées (ADF), l’élu de Beni territoire encourage les vaillants éléments des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) qui se donnent corps et âme pour pacifier cette zone dite rouge.

« Le dimanche dernier à Makeke n’eut été l’intervention des FARDC sous la houlette du colonel Mugisha, le bilan serait lourd. Les habitants de Beni, Mangina, Oïcha ont aussi droit de vivre comme ceux de Goma et Kinshasa parce que tous nous sommes congolais », ajoute-il.

Notons que la population de ce coin du territoire de Beni reste confrontée à une situation sécuritaire précaire et cela aux côtés de la maladie à virus Ebola qui fait également ravage.

Elias Aungama

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Concert de Fally Ipupa à AccorHotels Arena : la police française va contrecarrer toute manifestation sur le lieu

Dans un communiqué rendu public ce mardi 25 février, le ministère de l’intérieur français a, ...