Accueil » ACTUALITE » Nord-Kivu : une cinquantaine des civils tués à Beni dans 48 heures

Nord-Kivu : une cinquantaine des civils tués à Beni dans 48 heures

Plus de 50 personnes tuées dans un espace de deux jours dans les environs de la commune rurale d’Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu, à l’est de la République Démocratique du Congo. Ces actes sont attribués aux rebelles ougandais de l’ADF, devenus très actifs dans la région.

À en croire nos sources dans cette partie de la province, la journée de ce jeudi 30 janvier 2020 n’a été bonne pour la population des villages environnants Oïcha. À titre illustratif, autour de 11 heures, ces rebelles ougandais ont selon notre source, surgi dans le village de Mantumbi où ils ont tué, ajoute-t-elle, 11 civils, dont certains par arme blanche et d’autres par arme en feu. Pendant que la population de Mantumbi était en débandade totale, ces mêmes rebelles ont pris d’assaut la localité de Mamove, située à quelques kilomètres dans l’ouest d’Oïcha. Selon le député national Kambale Mathe, élu de Beni territoire qui nous livre cette nouvelle, le bilan provisoire fait état de six personnes sauvagement abattues à Mamove.

Vraiment c’est horrible ce qui se passe dans la région de Beni, la journée de ce jeudi les ADF ont signé des attaques dans plusieurs entités du territoire et surtout dans l’ouest d’Oïcha. À Mantumbi, ils ont tué 11 personnes et à Mamove 6. Dans 48h, plus de 50 personnes ont perdu leur vie au cours des attaques rebelles. À ce moment aussi il y a crépitement des balles à Mbau chef-lieu du secteur de Beni-Mbau sur la nationale numéro 4, on ne sait pas encore ce qui se passe aussi dans ce coin“, explique à Actu24.CD Kambale Mathe Mathieu élu de beni.

Très consterné par ces tueries en répétitions, cet élu du terroir lance un cri d’alarme aux autorités militaires à prendre des mesures idoines pouvant permettre la sécurisation des agglomérations de la partie ouest du territoire, où des opérations lancées contre les ADF ne sont pas effectives, tout en appelant la population de beni ville et territoire au calme, Kambale Mathe Mathieu adresse cependant, un message de condoléances à toute les familles des victimes.

Notons que depuis octobre dernier, plus de 250 civils ont été tués dans cette partie nord de la province du Nord-Kivu selon des sources civiles.

Elias Aungama

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Concert de Fally Ipupa à AccorHotels Arena : la police française va contrecarrer toute manifestation sur le lieu

Dans un communiqué rendu public ce mardi 25 février, le ministère de l’intérieur français a, ...