Accueil » ACTUALITE » Des centaines de clients attendus à la première vente aux enchères d’un lot de 350.000 carats de diamants congolais en Belgique

Des centaines de clients attendus à la première vente aux enchères d’un lot de 350.000 carats de diamants congolais en Belgique

100 à 200 clients sont attendus à un appel d’offres de vente aux enchères de 350 000 carats de diamants bruts congolais, estimés à 6 millions de dollars, à Anvers ce jeudi 14 novembre, rapportent nos confrères de The Diamond Loupe. La RDC et le marché du diamant belge d’Anvers, sont dans la mise en œuvre d’un accord de coopération signé en septembre de l’année en cours pour faciliter l’accès de diamants produits en RDC au marché du diamant transparent d’Anvers, et évidemment à ses adjudicateurs.

Le lot en vente contient 15% de produits de qualité gemme et 85% de diamants de qualité industrielle, et comporte des pierres brutes extraites de Sacim (Anhui-Congo Mining Investment Corporation) – une entreprise commune à parts égales entre l’État congolais et des investisseurs chinois. Cet appel d’offres organisé par la société de négoce Samir Gems, se clôture le 20 novembre, et se déroulera au Antwerp Diamond Tender Facility situé au Antwerp World Diamond Centre. C’est la plate-forme en ligne d’appels d’offres Lemon Technologies qui conduira les enchères.

Le président congolais Félix Tshisekedi s’est rendu dans l’industrie du diamant à Anvers en septembre dernier dans le cadre d’une mission plus large visant à améliorer les relations entre la Belgique et la RDC et à attirer des investissements dans son pays. Il y a expliqué qu’il avait l’intention de centrer sa politique minière sur une plus grande transparence et le respect des meilleures pratiques internationales.

La République démocratique du Congo est le quatrième producteur mondial de diamants bruts en volume et le dixième en valeur. Selon les statistiques officielles du Processus de Kimberley, la RDC a produit 16,4 millions de carats pour une valeur de plus de 136 millions de dollars en 2018, mais le prix moyen par carat que le pays reçoit pour ses diamants a considérablement baissé au cours des quinze dernières années.

Les importations directes de diamants bruts d’Anvers en provenance de la RDC ont régulièrement diminué, tombant à 6,5 millions de carats d’une valeur de 6,5 millions en 2018.

TAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sud-Kivu/Bukavu : un éboulement de terre a coûté la vie à au moins 7 personnes

La pluie qui s’est abattue sur la ville de Bukavu, chef-lieu de la province du ...