Accueil » ACTUALITE » RDC : pour Delly Sessanga, la constitution congolaise ne permet plus à Kabila de revenir à la tête du pays

RDC : pour Delly Sessanga, la constitution congolaise ne permet plus à Kabila de revenir à la tête du pays

C’est ce jeudi qu’il réitère sur twitter la position défendue la veille sur TV5 Monde. Le député national Delly Sessanga qui milite ces derniers jours pour la réforme de la constitution, en vue entre autres de revenir sur des élections présidentielles à deux tours, brandit l’exposé de motifs de la constitution pour affirmer que l’ancien président Joseph Kabila ne peut concourir à nouveau pour le fauteuil présidentiel.

Un débat qui est revenu d’un cran dans l’actualité congolaise, après que certains proches de l’ex-président affirment qu’il y a aucune interdiction constitutionnelle.

Delly Sessanga, lui, détaille que « le nombre et la durée des mandats du Président de la République sont réglés par la constitution adoptée par référendum, qui ne connaît ni interrègne ni limitation successive. L’interdiction de plus de 2 mandats est absolue. La comparaison avec la France ne tient pas. »

Brandissant les différences constitutionnelles de ces deux pays sur la question, l’exposé de motifs de la RDC précise que « le mandat du président de la République n’est renouvelable qu’une seule fois. »

Voilà qui clôt le débat pour le président du parti Envol, relevant que la loi suprême française, elle, est différente sur ce point.

TAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Elim-CAN 2021 : Les Léopards ratent leur entrée à domicile face aux Panthères (0-0)

Les Léopards seniors de la Rd-Congo ont fait jeu égal avec les Panthères du Gabon, ce jeudi 14 novembre, au stade des Martyrs de la Pentecôte (0-0). C'était dans le cadre de la 1re journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) Cameroun 2021.