Accueil » ACTUALITE » A Beni, Katumbi insiste : « Pour que l’insécurité prenne fin il faut la police, l’armée et les fonctionnaires aient des bons salaires »

A Beni, Katumbi insiste : « Pour que l’insécurité prenne fin il faut la police, l’armée et les fonctionnaires aient des bons salaires »

Moïse Katumbi a tenu un meeting populaire ce lundi 28 octobre au rond-point Nyamwisi dans la ville de Beni dans le cadre de la tournée qu’il a débutée dans cette partie du pays. Comme il y a deux jours à Goma, le président d’Ensemble pour le changement a insisté sur l’augmentation des salaires des militaires pour mettre fin à l’insécurité qui a élu domicile à l’Est de la République démocratique du Congo.

« L’insécurité est un grand défi. Nous avons une armée forte mais qui est peu motivée. On dit toujours le ventre creux n’a point d’oreilles. Avec un salaire de 80 USD est-ce qu’un soldat peut se battre ? Nos militaires sont des vrais patriotes mais ils souffrent. Pour que l’insécurité prenne fin il faut la police, l’armée et les fonctionnaires aient des bons salaires. Les militaires ne doivent pas aller au front et en même temps réfléchir sur ce que sa famille doit manger », a-t-il déclaré devant ses militants et ceux des partis de la coalition Lamuka.

Il sied de signaler qu’il a fait observer une minute de silence en mémoire des victimes des tueries au début de son meeting. Selon le programmé dévoilé le vendredi dernier par sa plateforme, après la ville de Beni, Moïse Katumbi est aussi attendu ce même lundi dans la ville de Butembo toujours au Nord-Kivu.

DVT

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Elim-CAN 2021 : Les Léopards ratent leur entrée à domicile face aux Panthères (0-0)

Les Léopards seniors de la Rd-Congo ont fait jeu égal avec les Panthères du Gabon, ce jeudi 14 novembre, au stade des Martyrs de la Pentecôte (0-0). C'était dans le cadre de la 1re journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) Cameroun 2021.