Accueil » ACTUALITE » RDC : à 9 ans, Emmanuel Lonzeke est victime d’une maladie rare

RDC : à 9 ans, Emmanuel Lonzeke est victime d’une maladie rare

Atteint d’une tuméfaction faciale depuis près de 4 ans, Emmanuel Lonzeke fait aujourd’hui objet de petites contributions de personnes émues de l’atrocité de sa maladie, espérant lui redonner une vie saine. Si rien n’est fait, et de manière urgente, il perdra tout simplement la vie. La fondation qui le prend en charge a communiqué mercredi 02 octobre le dernier montant de contribution atteint, comme elle le fait quotidiennement.

Une solidarité d’anonymes qui s’est construite autour du cas de l’enfant dont les parents se trouvent à Gemena, une ville du nord-ouest de la République démocratique du Congo.

Diagnostiqué « d’une pathologie tumorale maxillo-faciale avec extension à la base du crâne », le rapport médical effectué au service de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale des Cliniques Universitaires de Kinshasa, précise en outre que son cas nécessite « une prise en charge dans un centre mieux équipé à l’étranger ».

En effet, l’aspect visible de cette maladie démontre l’extension d’une masse qui prend racine à partir du côté gauche du visage de l’enfant, couvrant un tiers de la surface de ceci, coiffée d’une large plaie.

Cette fondation qui prend actuellement Emmanuel en charge, a lancé le 21 septembre « une levée de fonds publique pour son transfert à l’étranger », comme précise une dépêche publiée le 27 du mois dernier par son site, question de jouer à la transparence dans ce pays où la misère a longtemps brisé la compassion, même à l’égard de malades les plus démunis, faisant pulluler les margoulins de tout bord.

« Nous comprenons l’inquiétude de tous les donateurs et l’empressement de voir l’enfant être transféré très rapidement mais nous sommes soumis à l’éthique médicale qui implique le temps nécessaire alloué pour statuer sur la prise en charge d’un patient », explique la dépêche de la fondation kinoise qui se nomme Bomoko.

Détaillant au passage que le cas d’Emmanuel étant complexe et nécessitant une multidisciplinarité, les spécialistes entre autres oncologues, ophtalmologues et neurochirurgiens de structures hospitalières belges, tunisiennes et américaines contactées sont « toujours en phase d’analyse du dossier de l’enfant ». Ce n’est qu’après que chaque structure enverra les estimations du coût global de l’intervention et que la fondation prendra la décision finale de la destination appropriée pour sa prise en charge médicale.

Un spécialiste contacté par notre rédaction pour estimation du coût, se veut beaucoup plus clair : « concernant ces genres d’interventions, le coût peut aller jusqu’à de dizaines de milliers de dollars. Sauf qu’en matière de maladies rares et complexes, seule l’estimation de médecins qui ont le dossier est crédible ».

À ces jours, la fondation dit avoir collecté 17.352 dollars américains et 3.957.100 francs congolais. Emmanuel Lonzeke le petit garçon, lui, continue avec le pansement de sa plaie. Et la solidarité autour de lui semble s’accroitre.

TAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

[Football/Léopards] : Et si Mukoko Amale était le potentiel successeur de Djos Issama ?

Le défenseur latéral droit congolais, Mukoko Amale dit « Soso » ne cesse de faire parler de lui au sein de de l'opinion sportive après avoir réalisé un bon match le dimanche 20 octobre dernier. Il est parmi les artisans de l'écrasante victoire qui a permis aux Léopards de valider leur ticket qualificatif pour le Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) 2020, éliminant les Fauves de bas-Oubangui de la République Centrafricaine (4-1).