Accueil » ACTUALITE » RDC : les experts en audit interne priés à relever des nouveaux défis

RDC : les experts en audit interne priés à relever des nouveaux défis

Les experts congolais s’étaient réunis en conférence nationale, la troisième qu’organise l’Institut national de l’audit interne du Congo, pour explorer cette piste pouvant aider le pays à réduire considérablement la corruption et la fraude.
Les échanges sur la fonction de l’audit interne entant que l’un des piliers de la bonne gouvernance s’étaient donc clôturés dans l’après-midi du samedi 24 août à Kinshasa.

De sujets importants pour la gestion sérieuse des organisations tels que le contrôle, les relations entre les audits interne et externe, l’audit interne dans les régies financières, ont été abordés.

Au sortir, les experts congolais en la matière ont recoupé 14 principaux points, repris dans le discours final du vice-président Emile Kakessa.

  • Il y a obligation de respecter et appliquer dans nos travaux les lois et textes réglementaires, les manuels des procédures internes, les instructions des services ainsi que les normes internationales d’audit interne qui construisent le socle des activités d’audit interne;
  • l’audit interne doit apporter de la valeur à l’organisation. Ainsi, la valeur ajoutée de l’audit interne repose sur l’assurance, l’efficacité et l’objectivité;
  • la formation continue reste l’une des exigences cardinales de l’exercice de la profession des auditeurs internes , rappelait-il dans son allocution.

Et d’épingler ceci avant de conclure, « L’auditeur interne de la République démocratique du Congo devra aussi regarder vers le futur. L’évolution du monde qui est devenu un gros village, la vitesse de la circulation de l’information, les nouvelles technologies de l’information, la complexité des opérations, la cybercriminalité, la sophistication des fraudes, l’émergence des nouveaux risques, l’acquisition des logiciels et l’application des Techniques d’audit assistées par ordinateur(CAAT) sont parmi les défis à relever ».

TAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

[Football/Léopards] : Et si Mukoko Amale était le potentiel successeur de Djos Issama ?

Le défenseur latéral droit congolais, Mukoko Amale dit « Soso » ne cesse de faire parler de lui au sein de de l'opinion sportive après avoir réalisé un bon match le dimanche 20 octobre dernier. Il est parmi les artisans de l'écrasante victoire qui a permis aux Léopards de valider leur ticket qualificatif pour le Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) 2020, éliminant les Fauves de bas-Oubangui de la République Centrafricaine (4-1).