Accueil » ACTUALITE » RDC : Félix Tshisekedi se dit soulagé de la reconnaissance d’Ebola par l’OMS comme une urgence sanitaire mondiale

RDC : Félix Tshisekedi se dit soulagé de la reconnaissance d’Ebola par l’OMS comme une urgence sanitaire mondiale

Le Chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi, a exprimé son soulagement de voir l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaître Ebola comme “une urgence de santé de portée internationale”. Ses propos ont été relayés par la presse présidentielle.

« J’exprime mon soulagement à la suite de la reconnaissance de la maladie à virus Ebola comme une urgence de santé publique de portée internationale par l’OMS », s’est exprimé Félix Tshisekedi ce vendredi 19 juillet.

Et de poursuivre, « dans cette perspective, la RDC entend conjuguer des efforts avec tous les potentiels partenaires pour endiguer cette maladie mortelle qui tend à se propager dans l’Est du pays ».

En guise de rappel, après l’enregistrement d’un premier cas d’Ebola dans la ville de Goma, le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros ADHANOM GHEBREYESUS, avait déclaré l’épidémie de maladie à virus Ebola en RDC, urgence de santé publique d’ordre international (PHEIC).
C’était le 17 juillet dernier, lors de la réunion du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international pour la Maladie à Virus Ebola(MVE) en RDC.

« Nous devons travailler ensemble de manière solidaire avec la RDC pour mettre fin à cette épidémie et mettre en place un meilleur système de santé. Un travail extraordinaire a été accompli pendant presque un an dans les circonstances les plus difficiles », avait insisté Dr Tedros ADHANOM GHEBREYESUS.

Louange vangu

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

RDC : Seth Kikuni souhaite qu’on impose à deux le nombre d’enfants par couple

Il a toujours proposé de solutions radicales. Après avoir ouvertement exigé la vente de la Télévision d'État qu'il considère le contenu de piètre qualité, l'ancien candidat président de la République à la dernière présidentielle revient ce 23 août avec une proposition qui pourra faire de vagues.