Accueil » ACTUALITE » AN : l’UDPS qualifie le débat sur les ordonnances du Chef de l’Etat de « diabolique »

AN : l’UDPS qualifie le débat sur les ordonnances du Chef de l’Etat de « diabolique »

Le clash entre le Front Commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le changement (CACH), le vendredi 07 juin à l’Assemblée nationale n’a pas laissé indifférent l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Dans une déclaration faite le dimanche 09 juin, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, (UDPS), a fustigé le débat engagé le vendredi à la chambre basse du parlement autour des ordonnances du chef de l’État, portant nomination des mandataires publics à la Gecamines et à la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo, (SNCC).

« Après analyse minutieuse de la question, l’UDPS/Tshisekedi constate que la motion soulevée par l’honorable Bindule est une véritable œuvre diabolique conçue par la machine politique de l’ancien régime qui rêve et multiplie les stratégies visant à anéantir l’élan de changement intervenu au pays et porté par l’UDPS/Tshisekedi et son autorité morale à savoir son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour le bien-être du peuple congolais », indique la déclaration lue par le secrétaire national en charge de la communication.

Et de poursuivre « En effet, il ressort de la lecture combinée des articles 77 et 91 de la Constitution que seul le Gouvernement est politiquement responsable devant l’Assemblée nationale. En conséquence, les actes administratifs du président de la République, en l’espèce les ordonnances signées par lui, échappent au contrôle du parlement et ne peuvent donner lieu à des débats au sein de l’Assemblée nationale comme il en a été le cas le 7 juin dernier au mépris total des dispositions de l’article 23 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale ».

Au cours de la même déclaration, le parti de Félix Tshisekedi, a condamné l’attitude de la président de l’Assemblée nationale qu’il a jugé « partisane » pou avoir permis que ce débat durant lequel certains députés ont tenu des propos outrageux à l’endroit du président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

ACTU24.CD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

RDC : Seth Kikuni souhaite qu’on impose à deux le nombre d’enfants par couple

Il a toujours proposé de solutions radicales. Après avoir ouvertement exigé la vente de la Télévision d'État qu'il considère le contenu de piètre qualité, l'ancien candidat président de la République à la dernière présidentielle revient ce 23 août avec une proposition qui pourra faire de vagues.