Accueil » ACTUALITE » Beni : “il est déplorable que les militaires soient sacrifiés alors que des fonds ont été débloqués par l’État” (Jean-Baptiste Kasekwa)

Beni : “il est déplorable que les militaires soient sacrifiés alors que des fonds ont été débloqués par l’État” (Jean-Baptiste Kasekwa)

Le député national Muhindo Jean-Baptiste Kasekwa déplore la non prise en charge des militaires des FARDC engagés dans la traque des groupes armés dans la partie Est de la République démocratique du Congo.

Dans un point de presse tenu ce mardi 6 mars à Goma, celui-ci a fait savoir que les calcaires que traversent les militaires sur la ligne de front impactent négativement sur le déroulement des opérations dites de grande envergure lancées depuis octobre 2019 notamment dans la région de Beni au Nord-kivu.

Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa plaide pour une mise en place au sein de l’Assemblée nationale, d’une commission d’enquête afin d’auditer sur le financement ces opérations et vérifier les alertes faites par plusieurs couches tant politiques que sociales, sur un probable détournement des fonds alloués pour la réussite de ces actions militaires.

“C’est qui est alarmant, c’est de constater qu’il existe une politique de priver nos forces armées des toutes dotations. De janvier 2020 jusqu’à février 2021, les FARDC en opération n’ont pas plus de 60 000 $ pour 14 mois. Ça dénote d’une absence de volonté à permettre aux FARDC de mettre fin aux tueries. C’est inacceptable que des fonds soient débloqués par le Trésor public, et que les militaires qui se donnent soient sacrés sur terrain” a dit l’élu de Goma.

“Nous présumons qu’il y a une chaîne de détournement qui va du pouvoir central, ministère de la Défense, État-major général, zones de défense jusqu’au commandement sur le terrain” a-t-il ajouté.

En rappel, plus de 100 civils ont été tués dans les territoires de Beni au Nord-Kivu et Irumu en Ituri dans moins d’un mois. La récente tuerie, remonte le soir de dimanche dernier dans le village de Maelekwa près de la localité de Mamove en secteur de Beni-Mbau, territoire de Beni.

Elias Aungama, depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Kinshasa : demander pardon à l’Assemblé provinciale pour saisir après la cour constitutionnelle, démarches contradictoires de Néron Mbungu

Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Néron Mbungu a été déchu de son poste ...