Accueil » ACTUALITE » Beni : Billy Kambale prendra en charge les frais académiques de 10 étudiants issus des familles victimes des atrocités rebelles

Beni : Billy Kambale prendra en charge les frais académiques de 10 étudiants issus des familles victimes des atrocités rebelles

En séjour dans la ville commerciale de Butembo dans le cadre de la poursuite de sa mission officielle en province du Nord-Kivu, Billy Kambale Tsongo Eraston, ministre national de la jeunesse et initiation à la nouvelle citoyenneté qui se dit très consterné face à la persistance des tueries dans la région de Beni, promet de prendre en charge les frais académiques d’au moins dix étudiants parmi ceux-là issus des familles victimes des atrocités des ADF dans cette partie du Nord-Kiv. Ce, en guise de soulagement aux souffrances de toutes les populations victimes des actes de barbarie attribués à la nébuleuse rébellion d’origine ougandaise.

J’ai une douleur dans mon cœur vu que des jeunes étudiants qui ont perdu leurs parents dans des massacres à Beni sont entrain de traverser des moments difficiles dans des universités ici à Butembo. Je promets à mon compte personnel, prendre en charge pour cette année, les frais académiques de dix étudiants venus de Beni pour essayer tant soit peu d’essuyer les larmes dans leurs yeux. Ces tueries de Beni me dérangent outre mesure”, a dit Billy Kambale Tsongo Eraston devant une foule immense venue l’écouter.

Au cours son meeting populaire tenu au rond-point VGH ce samedi 12 septembre 2020, le patron de la jeunesse congolaise est revenu sur son projet de loi visant à imposer une formation militaire obligatoire d’au moins six mois aux jeunes finissant les études secondaires. À l’en croire, ce projet de loi, a pour objectifs de faire passer les jeunes par des services publics avant d’intégrer la vie estudiantine, mais également à veiller sur la protection du territoire national aux côtés des forces armées congolaises (FARDC).

Les jeunes qui terminent les études secondaires, doivent subir une formation militaire obligatoire avant d’aller à l’Université afin d’apprendre la discipline, mais aussi veiller à la protection des frontières de leur pays. Cette formation militaire obligatoire devra également permettre le respect de notre pays par ces pays voisins soupçonnés de nous insécuriser. Nos jeunes semblent avoir peur de ces pays, mais avec cette formation militaire obligatoire, ces jeunes seront forts et n’auront plus peur de combattre aux côtés des FARC tous les groupes armés négatifs. Ça ne signifie pas que tous les jeunes vont intégrer l’armée, sauf ceux-là qui se sentiront très intéressés pourront poursuivre dans cette carrière après les six mois de formation”, a-t-il ajouté. 

Rappelons que Billy Kambale, ministre national de la jeunesse, séjourne en province du Nord-Kivu depuis le mardi 8 septembre dernier dans une mission officielle avec un agenda surchargé.

Elias Aungama

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

RDC : Fayulu et Muzito constatent le « retrait volontaire » de Bemba et Katumbi de Lamuka

Ce vendredi, le présidium de Lamuka coordonné actuellement par Martin Fayulu a rendu public un ...