Accueil » ACTUALITE » Attendu à Goma ce mardi, le Chef de l’État Félix Tshisekedi appelé à palper du doigt la situation de tueries de civils à Beni

Attendu à Goma ce mardi, le Chef de l’État Félix Tshisekedi appelé à palper du doigt la situation de tueries de civils à Beni

La société civile coordination territoriale de Beni appelle le président de la République démocratique du Congo annoncé pour ce mardi en ville de Goma, à profiter de son séjour dans cette partie Est du pays, à se mettre autour d’une même table avec toutes les couches sociales pour s’imprégner des réalités de ce qui se passe dans la région de Beni.

Le chef de l’État arrive à Goma sur fond d’un agenda riche. Il vient visiter la population de Goma et participer selon des sources proches à la présidence, au mini-sommet de chefs d’État de la région de grands lacs par visioconférence et inaugurer l’hôtel serena. Cette visite va aussi impacter sur la restauration de la sécurité dans la province du Nord-Kivu.

La société civile territoire de Beni qui, à travers sa présidente, Noëlla Kathongwerwaki, salue de prime à bord la détermination du chef de l’État dans l’éradication complète de d’activisme de l’ADF dans la région de Beni, souligne qu’il y a quelques blocages politiques au niveau de certains ministères qui selon elle, ne veulent pas livrer des informations claires sur les tueries répétitives à Beni, à la Présidence. 

Elle demande au président de la République, Félix Antoine Tshisekedi de se voir avec les représentants de toutes les couches sociales dans le souci de palper du doigt les différentes réalités de ce qui se passe sur terrain.

Nous demandons au chef de l’État de profiter de son séjour dans cette province du Nord-Kivu à partir de ce mardi, de se voir d’abord avec les couches sociales surtout la société civile pour palper du doigt les actions qui ont été menées dans la région de Beni. Au sujet du détournement des fonds destinés aux opérations de traque des ADF, c’est le chef de l’État qui peut aussi nous dire s’il y a eu détournement ou non-car c’est lui qui aurait financé les opérations en cours. Nous savons bien que le chef de l’État a la volonté de pacifier notre région, néanmoins, il y a quelques blocages politiques”, a dit Noëlla Kathongwerwaki, présidente de la société civile territoire de Beni contactée par ACTU24.CD

Tout en dénonçant la non-effectivité de ces opérations militaires de taille dans le territoire de Beni, cette structure citoyenne, appelle l’armée congolaise à intensifier ces opérations sur toute l’étendue de Beni territoire afin de bouter l’ennemi hors de temps de nuire. 

Nous ne sommes pas satisfaits par la mise en œuvre de ces opérations parce qu’elles n’ont pas été effectives dans le territoire de Beni. Ces opérations sont venues uniquement pour la ville de Beni et c’était pour balayer le Mayangose où la population se ravitaille, mais dans le territoire de Beni nous n’avons pas des opérations militaires par rapport aux bastions identifiés par la population”, a-t-elle ajouté, avant d’appeler la population locale à la vigilance et à la dénonciation de tous mouvements suspects auprès de services spécialisés.

Notons que la population de la localité de Mbau passe la journée internationale de la paix ce lundi 21 septembre sous une triste totale, 24 heures après la tuerie d’au moins 12 civils et incendie de plusieurs maisons par des rebelles ougandais de l’ADF.

Elias Aungama à Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Prestation de serment des trois juges : Puis Muabilu réprimandé par son regroupement politique

Le regroupement politique Alliance pour l’avenir (AA/a) dont Puis Muabilu fait partie, a tenu une ...